Environnement

L’énergie solaire brille de mille feux à la Bourse de Francfort

Conergy, ErSol, Q-Cells… Les spécialistes allemands de l’énergie solaire se bousculent pour entrer en Bourse, suscitant une forte demande des investisseurs sur fond de pétrole cher et d’un contexte politique favorable.

La vedette du jour était vendredi le petit fabricant de cellules solaires ErSol. Il a effectué un démarrage fulgurant avec une première cotation à 65 euros, bien supérieure au prix d’émission de 42 euros. Et encore, ce dernier avait été fixé dans le haut de la fourchette initialement prévue, en raison d’une demande plus de 50 fois supérieure à l’offre.
Un scénario similaire s’annonce pour le concurrent Q-Cells, qui fera ses premiers pas sur le parquet mercredi. Devant la demande, il a relevé sa fourchette de prix d’émission à entre 35 et 38 euros contre 29 à 34 euros auparavant.
En mars déjà, une autre société spécialisée dans l’énergie solaire, Conergy, était entrée en fanfare à la Bourse de Francfort. Le titre, émis au prix unitaire de 54 euros, s’était envolé pour sa première journée de jusqu’à 31%. Vendredi, il cotait autour de 94 euros.
Mais le record du secteur revient à Solarworld. Le titre, coté depuis 1999, a affiché une progression de plus de 500% l’an passé, et semble bien parti pour renouveler son exploit en 2005, avec déjà un gain de quelque 270% depuis début janvier.
Ces performances sont révélatrices de l’engouement suscité par les sources d’énergie alternatives alors que les cours du pétrole s’envolent.

Avec un baril aux alentours de 67 dollars vendredi, et qui selon les analystes pourrait encore grimper, les appels à réduire la dépendance à l’or noir se sont multipliés en Allemagne. Les sources d’énergie renouvelables semblent d’autant mieux placées pour en profiter que le pays a décidé de renoncer au nucléaire.
Le paysage politique après les élections législatives du 18 septembre est en outre jugé favorable par certains investisseurs.

Contrairement aux attentes, les conservateurs emmenés par Angela Merkel n’ont pas réussi à obtenir une majorité claire à l’issue du scrutin. Ce résultat, source d’incertitudes sur le futur gouvernement, est paradoxalement une bonne nouvelle pour les énergies renouvelables.
Car si l’Allemagne s’est hissée au premier rang mondial en matière de capacités installées, que ce soient des panneaux solaires ou des éoliennes, c’est grâce à des subventions massives offertes par le gouvernement sortant du chancelier social-démocrate Gerhard Schröder. Les conservateurs voulaient les réduire. Ce risque sera limité en cas de « grande coalition » entre conservateurs et sociaux-démocrates, le scénario semblant aujourd’hui le plus probable.

Le boom de l’énergie solaire est encourageant pour le marché primaire de la Bourse de Francfort, plutôt déprimé ces dernières années. 2003 a été une année blanche pour les entrées en Bourse, 2004 en a compté six, et ErSol est la sixième cette année.
Certains font même déjà un parallèle avec l’essor des nouvelles technologies à la fin des années 1990. Cela « rappelle le Nouveau marché », segment technologique de la Bourse de Francfort qui avait connu son heure de gloire au moment de la bulle internet, relevait récemment le Financial Times Deutschland.
Mais comme feu le Neuer Markt, fermé en 2003, l’effet de mode autour de l’énergie solaire pourrait se solder par de cruelles désillusions.
« Les titres sont beaucoup trop chers, et il y a beaucoup trop d’entrées en Bourse dans le même secteur », prévenait ainsi un courtier vendredi.
« Prenez vos bénéfices et remerciez le dieu de la Bourse! », conseillait un autre. Un appel apparemment entendu: vers 11H30 GMT, l’action ErSol était retombée à 53,79 euros.

Sophie ESTIENNE (AFP)

Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X