Environnement

L’économie verte à l’honneur dans les Pays-de-la-Loire avec la première Greenweek

Mots clés : Situation économique

Jusqu’au 23 octobre, Nantes, Saint-Nazaire, Angers, Le Mans, Laval… vont vivre au rythme de la Greenweek, une semaine événementielle dédiée aux enjeux de l’économie verte avec quelque 60 manifestations comme K.nopée, le colloque « 100% Bepos » ou les Etats généraux de la chaleur solaire.

Organisée par Nantes Métropole et la région des Pays-de-la-Loire, cette semaine événementielle sera entièrement consacrée aux enjeux de l’économie verte. Depuis le lancement du projet fin 2014, quelque 200 chefs d’entreprise, chercheurs, têtes de réseaux et associations locales et régionales se sont mobilisés pour créer ce temps fort alliant économie, environnement et innovation. «La Greenweek est l’occasion de casser des codes, de créer des passerelles afin que les acteurs politiques, économiques et citoyens relèvent ensemble les défis d’aujourd’hui pour mettre en place cette transition et inventer la société de demain» explique Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole qui rappelle que «l’avenir de notre pays s’invente aussi dans nos territoires et notamment dans nos grandes métropoles, qui ont cette responsabilité d’être des locomotives, d’être à l’impulsion, d’être en quelque sorte des pionniers sur les questions de transition».

Conçue dans une logique de co-construction, la Greenweek est constituée de la somme des événements proposés par les acteurs du territoire. Au total, plus de 60 manifestations, professionnelles et/ou au grand public, proposent des temps d’échanges et de rencontres autour des nouvelles technologies et usages du green sous des formats variés: rencontres, ateliers, conférences, expositions, etc.

Colloque, exposition, soirée festive…

Certains événements s’adresseront à tous les publics comme l’escale de la goélette Tara dans le port de Nantes, l’exposition «Radical Action Reaction» des artistes Ackroyd et Harvey au Lieu Unique ou encore «1001 événements s’engagent pour les territoires et le climat» un rendez-vous joyeux et festif le 21 octobre (de 17h à 20h) à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Nantes.

D’autres cibleront les professionnels. C’est le cas des Etats généraux de la chaleur solaire, un événement labellisé COP 21 organisé par Enerplan avec le soutien de l’Ademe dans le cadre du plan de progrès triennal pour la chaleur solaire performante et durable (le 20 octobre, La Cité, Nantes). Autre évènement d’importance pour les professionnels de la construction : le colloque « Vers 100 % BEPOS en 2020 » organisé par Novabuild, Enerplan et Effinergie (le 22 octobre à La Cité).

Dans un tout autre domaine, Saint-Nazaire accueillera les 22 et 23 octobre un colloque dédié à la nouvelle filière industrielle des microalgues avec, au programme, une visite de la plateforme Algosolis dédiée à la culture et au bioraffinage inaugurée en juin dernier.

Enfin, l’événement phare pour les professionnels sera K.nopée. Ce rendez-vous, qui se tiendra les 22 et 23 octobre à La Cité des congrès de Nantes, invite experts, start-up, PME et grands groupes à se rencontrer dans le cadre d’événements aux formats ouverts et collaboratifs, autour d’un parti pris: l’innovation et la rupture.

Voir le programme complet sur le site dédié à la Greenweek.

 

Focus

EP se développe sur le marché des économies d’énergie

Expert en conseil pour la rénovation de l’habitat, EP, anciennement Energie Perspective, participe activement à cette première Grennweek. L’idée d’EP ? Donner aux particuliers accès à une plate-forme digitale qui les accompagne et leur fournit, en fonction de leur profil, les priorités en termes de rénovation, des conseils de financement, un accès aux aides extérieures, une sélection d’artisans locaux, ainsi qu’un suivi du chantier. Outil basé sur une agrégation de données, cette plate-forme digitale innovante a nécessité deux années de travail en R&D et la collecte de données sur plus de 50.000 chantiers.

L’entreprise a trouvé à Nantes, notamment via le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) et l’école d’ingénieurs Icam, un terreau de compétences en R&D propice à ses besoins de recherche. Lauréate du pass Frenchtech, troisième PME française en termes de croissance du classement Deloitte In Extenso Technology Fast 50, cette entreprise «100% made in Nantes », enregistre une croissance de 60% en moyenne depuis son lancement en 2008.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X