L'Actu

L’avenir de la biométrie dans les veines de la main

Testé avec succès au Japon, le groupe Fujitsu a annoncé la commercialisation à l’échelle mondiale de systèmes de sécurité par authentification biométrique basée sur sa technologie de reconnaissance du réseau vasculaire de la paume de la main.

Ce dispositif biométrique appelé « Palm Secure » hors du Japon consiste à authentifier l’image des veines de la paume au moyen d’un capteur qui scrute cette image à faible distance, sans contact, par transparence.
Fujitsu, qui a lancé ce système de sécurité biométrique au Japon en juillet 2004, a commercialisé depuis plus de 10.000 capteurs, dont 6.000 pour les distributeurs de billets de banque, 1.000 pour l’authentification sur PC et 3.000 pour la sécurisation de portes d’accès.
Selon Fujitsu, avec cette technique, le taux de « faux rejet » (soit le rejet de la bonne personne) est de 0,01%, tandis que le taux de « fausse acceptation » (acceptation erronée d’un autre individu) n’est que de 0,00008%.
Le groupe estime pouvoir dégager un chiffre d’affaires de 570 millions d’euros sur les trois prochaines années avec la vente de capteurs et solutions liés à cette technologie.

Son concurrent et compatriote Hitachi, qui a développé une technique similaire basée sur la reconnaissance des veines d’un doigt, avait annoncé en octobre l’extension au marché mondial de son système, espérant en tirer un chiffre d’affaires de 100 milliards de yens entre avril 2006 et mars 2009.
J-Ph. Defawe

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X