Industrie/Négoce

L’Autorité de la concurrence épingle plusieurs entreprises du bâtiment pour entente à La Réunion

Mots clés : Concurrence - Entreprise du BTP

L’Autorité a sanctionné pour plus de 5 millions d’euros plusieurs entreprises de BTP à La Réunion, dont des négoces, pour avoir empêché la concurrence et s’être réparti des marchés d’armatures métalliques et de treillis soudés entre 2006 et 2011.

Les ententes sont intervenues dans un contexte de forte demande de produits d’assemblages en acier avec la mise en chantier d’importants projets d’infrastructure, tels que celui de la Route des Tamarins. Une demi-douzaine d’acteurs ont été épinglés par l’Autorité de la concurrence pour des pratiques visant à empêcher toute sorte de concurrence en matière de transformation-production et de distribution d’armatures métalliques et de treillis soudés (mesures de blocage des importations, interdiction de circuit de vente directe etc.), pour des accords de répartition de parts de marché entre négociants et pour des ententes sur les prix.

 

Au banc des accusés : les transporteurs C.Steinweg, Mer Union et Organitrans, les sociétés de transformation de bobines d’acier Sermétal Réunion et Arma Sud, les négociants Ravate Professionnel, KDI Davum et Arma Sud. Ensemble, ces entreprises écopent de 5 021 000 € de sanctions financières, les amendes les plus fortes étant celles de Ravate (2,147M€), de Sermétal (1,034 M€) et de KDI Davum (1,34 M€).

Découvrez le résumé de la décision de l’Autorité de la concurrence.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X