Bâtiment

L’Atoll, premier éco-parc commercial de France, livré dans les délais

Mots clés : Architecture - Centre commercial - Magasin - Second oeuvre

La Compagnie de Phalsbourg a gagné son pari : livrer à temps le plus grand centre commercial édifié d’un seul tenant en France. Cet objet elliptique immaculé de 91000 m2, qui a ouvert ses portes mercredi 4 avril près d’Angers, marque de sa résille blanche l’architecture des entrées de ville.

« Angers avait besoin d’une entrée de ville contemporaine avec une vision esthétique, et en même temps d’un centre commercial de haut niveau pour lutter contre l’évasion vers Nantes. Je crois que c’est une réussite », estime Jean-Claude Antonini, le président de l’agglomération angevine.

Réussite commerciale pour son promoteur, La Compagnie de Phalsbourg, puisque  91% de la surface d’Atoll a trouvé preneur avant son ouverture de grandes enseignes de l’équipement de la maison, du bricolage et de l’électroménager comme Alinéa, Castorama, Boulanger…

Réussite architecturale avec sa façade extérieure habillée d’une résille en aluminium laqué sur 50000 m2 et rétro-éclairée la nuit. En arrivant de l’A11, l’effet est saisissant, sans pour autant subir le gigantisme de l’ouvrage dont l’emprise au sol représente deux fois celle du Stade de France.

« Avec sa forme légèrement irrégulière en ellipse, cette résille enveloppe tous les commerces habituellement éparpillés et disparates », décrit l’architecte Antonio Virga. Cette façade  joue aussi un rôle fondamental dans le fonctionnement du bâtiment. En décalant la résille des bâtiments, une rocade dédiée aux livraisons et aux accès techniques a pu être aménagée. La vêture atténue également les vents d’ouest, les bruits et joue un rôle de brise-soleil.

« Les commerces en entrée de ville sont des réussites économiques mais souvent des catastrophes urbanistiques, sans idée, ni unité architecturale. Nous voulions un ensemble unique, beau qui apporte un confort inédit aux consommateurs », explique Philippe Journo, le P-DG de la Compagnie de Phalsbourg, qui a investi 145 millions d’euros dans le projet.

 

Excellence environnementale

Certifié HQE® Commerce et en cours d’instruction pour le label Valorpark®, L’Atoll vise l’excellence environnementale : chantier propre, pompes à chaleur réversibles, éclairage à LED, navettes électriques, récupération des eaux pluviales, système de noues et de zones humides avec des plantes dépolluantes à l’extérieur, stationnement semi-engazonné…

En revanche, l’installation initialement programmée de 30000 m2 de panneaux photovoltaïques sur ses toits, en lien avec EDF Energies Nouvelles, a été remise en cause après la remise à plat du soutien gouvernemental à la filière photovoltaïque et le « désengagement » de la filiale d’EDF. « Nous avions prévu d’investir 13 millions d’euros et nous avons dépensé 900000 euros pour consolider la structure mais avec les nouveaux tarifs, ce projet n’était plus viable », a précisé Pierre Vanderbeken, directeur travaux de la Compagnie de Phalsbourg.

Le cœur de L’Atoll – qui abrite des restaurants, des jeux pour enfants et des boutiques installées dans des constructions ovoïdes – est un véritable îlot de verdure avec 580 arbres et plus de 15000 arbustes. « Nous avons recherché les arbres les plus tordus possibles pour jouer le contraste avec la forme épurée du bâtiment et donner de la convivialité », explique le paysagiste Paul Arène. Avec les abords extérieurs, L’Atoll offre 6 hectares d’espace vert, autant que Terra Botanica, le parc d’attraction dédié au végétal qui fait la fierté des Angevins !

Focus

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Compagnie de Phalsbourg.

Maîtrise d’œuvre : Antonio Virga, architecte et Vincent Parreira, architecte ; BET, Girec ingénierie ; paysagiste, Atelier Paul Arène ; Sara, aménageur.

Principales entreprises : Durand TP (terrassements, voiries), Cardinal (gros œuvre), CGM (charpente béton), Sodimac, PL Maître (charpente métallique), Face Normandie, Tolartois, Formtexx (résille), Smac (couverture).

Superficie : 23 ha (emprise foncière), 91000 m 2 (Shon), 71000 m 2 (surface de vente).

Parking : 2700 places.

Investissement : 180 millions d’euros (dont 145 millions pour la Compagnie de Phalsbourg).

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X