Commande publique

L’association Breizh SBA rapproche les acteurs bretons de la commande publique

La toute jeune association Breizh Small Business Act a organisé le 2 avril à Rennes son premier séminaire, réunissant une cinquantaine de professionnels des secteurs public et privé. Avec un leitmotiv : balayer les idées reçues en matière de commande publique.

Organiser un « véritable écosystème » de l’achat public, harmoniser les relations entre secteurs public et privé, créer un lieu neutre d’échanges et de débats, tels sont les défis que s’est lancé Breizh Small Business Act. Pour cette association armoricaine, créée en décembre 2011 par Pascale Mouginot, consultante et formatrice, et Céline Faivre, directrice générale du Syndicat mixte e-megalis Bretagne, « le challenge est économique bien sûr, mais également politique, environnemental, social… », souligne cette dernière.

Une cinquantaine de chefs d’entreprises, agents publics, élus, responsables de fédérations, tous désireux de faire progresser la question de l’achat public en Bretagne, se sont réunis lors d’un premier séminaire organisé le 2 avril. « Nous souhaitons que se mette en place un cercle vertueux qui irait à l’encontre de l’antagonisme habituel qui oppose public et privé, explique Céline Faivre. En d’autres termes, faire de cette association un lieu convivial d’échanges, qui accordera sa place au débat, en toute liberté ». La vice-présidente de Breizh SBA rappelle cependant que «les discussions ne doivent, bien entendu, pas mener à des transmissions d’informations stratégiques sur les marchés en cours ». 

Les groupes de réflexion au travail

Un groupe de réflexion consacré au « champ des possibles de la commande publique régionale » a été mis sur pied à l’occasion de ce séminaire : « Il s’agit de dresser un état des lieux de ce qui se fait actuellement, et surtout voir ce qui ne se fait pas, pour dégager de bonnes pratiques », expose Céline Faivre. Deux autres groupes de travail vont être prochainement constitués, l’un sur les modalités d’attribution d’un marché public vues par les opérateurs économiques et les acheteurs publics, et l’autre sur les modalités d’exécution (administratives, financières, juridiques…).

Une restitution de l’ensemble des travaux est prévue lors de l’assemblée générale qui se tiendra au mois de décembre prochain. A terme, l’objectif est de « réaliser un manifeste des acteurs de la commande publique en Bretagne », ainsi qu’un guide de bonnes pratiques, un « document très concret qui regrouperait retours d’expériences, cas pratiques et pistes d’amélioration en lien avec les problématiques bretonnes ».

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X