Entreprises de BTP

L’artisanat du bâtiment embauche à nouveau

Mots clés : Artisanat - Monde du Travail

Une accélération de la reprise au deuxième trimestre – +2,5 % d’avril à juin par rapport à 2016 après +1,5% au premier trimestre – a permis aux entreprises artisanales de se remettre à embaucher (+0,3 %) pour la première fois depuis 2008, s’est félicitée la Capeb ce mercredi. Les créations nettes d’emplois devraient ainsi « s’élever à 4.000 embauches », estime Patrick Liébus, son président.

L’artisanat du bâtiment recommence à embaucher, pour la première fois depuis la crise de 2008, la reprise ayant accéléré au deuxième trimestre, a annoncé mercredi la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb).

D’avril à juin, l’activité du secteur a progressé de 2,5% comparé à la même période de 2016 (après +1,5% de janvier à mars), une reprise toujours menée par le logement neuf (+4,5%), tandis que l’entretien-rénovation (+1%) suit plus modérément, détaille-t-elle dans un communiqué.

Cette croissance qui « s’accélère sur l’intégralité du territoire », souligne la Capeb, va de pair avec une légère hausse de l’emploi dans l’artisanat du bâtiment (+0,3% sur un an). Il représentait 692.758 salariés au 1er trimestre.

Quant à l’activité en sous-traitance dans le BTP, elle progresse « pour 32% des entreprises artisanales du secteur », à un niveau « très supérieur à la moyenne observée sur les sept dernières années ».

De leur côté, les ventes de logements anciens sont à leur plus haut niveau depuis qu’elles sont compilées, soit 2001, ce qui « promet de beaux jours » pour l’activité en entretien-rénovation.

Cette année dans l’artisanat du bâtiment, les créations nettes d’emplois devraient ainsi « s’élever à 4.000 embauches », estime Patrick Liébus, président de la Capeb. « C’est la première fois depuis 2008 que nos entreprises commencent à réembaucher », souligne-t-il, appelant le gouvernement à prolonger les aides fiscales concédées aux particuliers pour les travaux de rénovation, afin de ne pas « casser » cette reprise. Ainsi l’ensemble des signaux sont « au vert pour une consolidation de la reprise sur les mois à venir », se réjouit la confédération. La Capeb sera particulièrement vigilante concernant les éventuelles mesures visant à permettre aux TPE et PME de se développer et d’embaucher, dit M Liébus.

Toutes les régions voient leur activité croître de 1,5% à 4% et leur rythme de croissance s’accélérer, notamment les Hauts-de-France (+2%), la Bourgogne-Franche-Comté (+1,5%) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (+3,5%).

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X