Réalisations

L’Arche de tous les sens

Après deux ans et demi de travaux, l’Arche de la Défense (Hauts-de-Seine) a rouvert au public depuis le 1er juin. Avec comme point d’orgue son rooftop et sa vue à 360° sur tout Paris.

Deux ans et demi de travaux auront été nécessaires pour la restauration des façades de marbre de la paroi sud et la rénovation et l’aménagement du toit terrasse, réalisés par Eiffage et menés par l’agence d’architecture Valode & Pistre. Ce cube évidé, conçu par Johan Otto von Spreckelsen et Erik Reitzel, redevient aujourd’hui un lieu d’attractivité. Notamment pour la vue plongeante sur tout Paris et ses environs qu’offre son toit-terrasse de 11 000 m2 fermé au public depuis 2010.

 

 

Perché à 111 m, sept ascenseurs (quatre panoramiques sous forme de capsules de verre, deux capables de supporter des vents de 80 km/h et un pour personnes à mobilité réduite) mènent à un belvédère végétalisé. Surélevé d’un mètre, il est doté de garde-corps vitrés afin d’offrir une vue sur tout paris à 360°. Un pont promenade de 110 m de long sur 10 m de large, a été créé de toutes pièces en lieu et place de l’ancienne piste d’atterrissage. Au total, 1000m2 de bois exotique (en moso) ont ainsi été posés donnant un peu l’impression de marcher dans les airs.

 

 

« Toutes les vitres du toit ont aussi été changées et bénéficient d’un traitement lumineux pour faire entrer la lumière dans le patio et d’un traitement opaque dans la partie belvédère », explique Corinne de Conti, présidente de City one 111, en charge de l’exploitation de la Grande Arche. Une cuisine de 70 m2 a également été créée. Elle accueille un restaurant gastronomique de 50 m2 et un comptoir de restauration rapide.

De tels aménagements permettront à la Grande Arche de retrouver sa vocation touristique et culturelle et d’en faire un lieu de manifestation à sa hauteur. Outre la vue plongeante à 360°, la Grande Arche redevient donc un lieu où il fait bon se cultiver via des expositions photojournalistiques (l’Américaine Stéphane Sinclair expose jusqu’au 1er octobre ses photos contre le mariage des mineures dans le monde), se restaurer (option snack ou bistrot gastronomique), tout en admirant la capitale. Le toit sera également un lieu de zénitude où du yoga sera proposé le 21 juin au coucher du soleil. La méditation, la vue, le goût… de quoi réveiller tous ses sens.

 

Fiche technique

192 millions d’euros pour la restauration dont 2,5 millions d’euros pour la rénovation et l’aménagement du toi.

Architecte : Valode & Pistre

Travaux : Eiffage

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X