Chantiers

L’arche de la future enceinte de confinement de Tchernobyl est assemblée

Mots clés : Entreprise du BTP

Bouygues Construction, qui participe, au sein de la coentreprise Novarka avec Vinci, au projet de création d’une enceinte de confinement pour le réacteur à annoncé l’achèvement de la gigantesque arche qui permettra la sécurisation du site et le démantèlement ultérieur du réacteur.

Plus haute que la statue de la Liberté (plus de 110 m) et plus large que le Stade de France, la structure qui vise à protéger l’environnement des émissions radioactives du réacteur de Tchernobyl et à fournir l’infrastructure requise pour le démantèlement de l’enceinte et la réalisation des opérations de gestion des déchets radioactifs est bientôt terminée.

En raison de ses dimensions gigantesques, l’arche métallique en acier a été construite en deux parties, qui sont désormais réunies. Cette opération particulièrement technique a nécessité l’alignement au millimètre près de 24 points de connexion sur les 260 mètres de large de l’enceinte, une structure colossale en acier qui pèse cinq fois la tour Eiffel (30.000 tonnes). Les demi-arches ont été réunies au bout d’une journée, et il est à présent nécessaire d’ajuster et de resserrer près de 1 000 boulons afin d’assurer l’étanchéité de l’ouvrage.

L’arche sera ensuite poussée sur le sarcophage du réacteur accidenté (voir vidéo ci-dessous).

 

 

Les prochaines étapes consisteront notamment à installer un système de ventilation innovant en vue de prévenir la corrosion de l’enceinte pendant sa durée de vie (100 ans), finir la construction d’un bâtiment technologique, futur centre de commande, ainsi qu’à équiper l’arche de grues entièrement automatisées, d’outils de démantèlement et de systèmes auxiliaires supplémentaires.

« Nous venons de franchir une nouvelle étape clé », a indiqué Vince Novak, directeur du département Sécurité nucléaire de la BERD (Banque européenne pour la reconstruction et le développement), qui participe au financement du projet et administre le Fonds pour le Sarcophage de Tchernobyl (Chernobyl Shelter Fund). « La construction de la structure en acier touche à sa fin. Nous sommes convaincus que l’intégralité de l’ouvrage sera achevée fin 2017, conformément au calendrier ».

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X