Performance énergétique

L’ancien évêché d’Auch renaît en bâtiment 100% autonome en énergie

Mots clés : Conception - Démarche environnementale

Réalisée en un peu plus d’un an par le bureau d’études thermique Addenda, la requalification de l’ancien évêché d’Auch dans le Gers répond aux exigences du label énergie positive (Bepos). Lauréate de l’appel à projet de l’Ademe «Vers des bâtiments responsables à l’horizon 2020», l’opération serait le premier exemple en Europe de bâtiment ancien à atteindre ce niveau de performance.

A Auch, chef-lieu du département du Gers, l’ancien évêché abandonné pendant quinze ans a trouvé une nouvelle vie avec de nouveaux locataires: la délégation départementale du centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) et le bureau d’études thermique Addenda dirigé par Alain Castells.

Comme le siège d’Ecocert construit à l’Isle-Jourdain (Gers) en 2013 et pour lequel Addenda a assuré une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage, l’évêché est un «bâtiment manifeste». Le 15 septembre, lors de l’inauguration organisée en présence des élus, du directeur régional de l’Ademe, Michel Peyron, et du président d’Ecocert, William Vidal, Alain Castells a fait la démonstration qu’une restructuration classique de qualité en secteur sauvegardé est possible en intégrant du Bepos et une autonomie énergétique totale, pour un coût similaire à celui d’une restructuration classique de qualité. Après un peu plus d’un an de travaux et avec un coût de 1 350 euros/m2, l’ingénieur assure avoir gagné son pari.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X