Entreprises de BTP

L’alsacien Altempo repousse les frontières de la construction provisoire

Mots clés : PME

La PME indépendante ne cesse d’élargir le champ de sa prestation, en amont et en aval de son cœur d’activité, le montage de bases vie de chantiers et autres équipements provisoires. A en juger par sa croissance, cela lui réussit.

Altempo a le vent en poupe. Spécialiste de la construction modulaire, la PME de 45 salariés à Bennwihr-Gare (Haut-Rhin) prévoit de créer 30 emplois dans les deux ans, étape d’un plan de croissance qui vise le doublement de son chiffre d’affaires d’ici à 2020. «Avec les 20,5 millions d’euros réalisés en 2015, nous sommes en avance sur notre programme «Horizon 2016» qui visait la barre des 20 millions d’euros pour cette année en cours. Dans ce contexte, nous accélérons nos objectifs, pour ambitionner 40 millions en 2020», décrit Thierry Munier, président-fondateur.

Ces perspectives valent à Altempo de sortir de l’ombre dans laquelle la tenaient nombre de décideurs locaux… politiques notamment. Elle devient l’une des pépites de Colmar et environs, mises en avant comme bénéficiaires du plan de revitalisation économique – assorti d’aides publiques – en faveur de ce bassin d’emploi touché par quelques plans sociaux. Récemment, elle a donc ouvert ses portes au préfet du Haut-Rhin et ses convives, dont Le Moniteur.

 

Location de crèche temporaire

 

Pour poursuivre sur la voie du succès, Thierry Munier compte reproduire la recette appliquée depuis les débuts en 2003: originalité, avant-gardisme. Dans son métier, le dirigeant estime que ces mots se traduisent par le montage de prestations complètes, «de la recherche du terrain au raccordement des câbles et, désormais, à la gestion de la fin de vie des équipements. Entre-temps, nous aurons aussi installé le mobilier ou le matériel de climatisation par exemple».

La construction modulaire telle que vue par Altempo pousse de plus en plus vers l’amont: la PME ajoute du conseil juridique, des offres pour le financement ou l’exploitation. C’est ainsi que la mairie de Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes) lui loue depuis septembre une crèche temporaire que l’entreprise lui fournit clé en mains.

 

Chantiers urbains complexes

 

Dans le cœur du métier, la PME combine la fabrication sur-mesure d’éléments spécifiques avec l’assemblage des composants plus standards, dans ses ateliers puis sur le site final. «Nous sommes aujourd’hui identifiés comme un prestataire compétent sur les chantiers complexes, en site occupé ou en tissu urbain très contraint par exemple, pour les bases vie et autres équipements», estime Thierry Munier.

Une référence a apporté le déclic: la rénovation du Forum des halles à Paris. Engagé en 2010, ce marché occupera encore Altempo jusqu’en 2018. Il en a déclenché de nombreux autres en Ile-de-France: Ecole Boulle, nouvelle Philharmonie, ligne 4 du métro, etc.

Les installations de chantier en site occupé représentent 50% de l’activité. L’autre moitié est constituée de références dans le scolaire, le tertiaire ou encore les installations de billetterie.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X