Entreprises de BTP

L’allemand EON veut racheter parts d’EDF dans le suédois Graninge

Le groupe énergétique allemand EON veut s’emparer de la totalité du fournisseur suédois d’électricité Graninge, dont il est actionnaire minoritaire, en rachetant pour environ 900 M EUR les parts du français EDF et de deux actionnaires privés, affirme le Handelsblatt.
EON et EDF détiennent actuellement chacun un peu plus de 36% de Graninge et deux familles suédoises contrôlent le reste du capital.
Le groupe d’électricité français a demandé à la banque d’investissement Merrill Lynch de trouver un repreneur pour sa part dans Graninge, selon les sources proches des négociations interrogées par le quotidien économique, qui ajoutent qu’EON n’est pas seul sur les rangs.
Le groupe allemand, qui vient tout juste de finir d’avaler le gazier allemand Ruhrgas pour 10,2 milliards d’euros, dispose encore d’un trésor de guerre de « 10 à 15 milliards d’euros », selon son directeur financier Erhard Schipporeit, cité par le Handelsblatt.
EON, interrogé sur la question, a refusé tout commentaire.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X