Aménagement

L’Algérie, un pays de plus en plus urbain

Plus du tiers des Algériens vivront dans les grandes villes en 2025, a déclaré dimanche le ministre de l’Aménagement du territoire et de l’environnement Chérif Rahmani.
« Un total de 14 millions d’habitants occuperont les grandes villes d’ici l’horizon 2025 », a déclaré M. Rahmani dans une conférence de presse.
L’Algérie qui compte actuellement 33 millions d’habitants devrait en 2025 atteindre 41 millions, selon des projections démographiques officielles.
Les principales grandes villes d’Algérie comptant autour d’un million d’habitants chacune, sont la capitale Alger, Tizi Ouzou, Béjaïa (Centre), Sétif, Constantine, Annaba (centre) Oran, Mostaganem, Tlemcen (ouest).
Ces villes sont implantées essentiellement dans la mince bande côtière du nord, occupant 4% du territoire dont la superficie totale est de plus de 2 millions de km2.
Sur cette bande littorale vivent déjà plus 65% des Algériens, répartis entre grandes villes et villes moyennes, selon les statistiques officielles .
Selon M. Rahmani, l’Algérie compte un m2 d’espace vert par habitant contre une moyenne mondiale de 10 m2 par habitant.
AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X