Performance énergétique

L’affichage des consommations énergétiques changera-t-il vraiment le comportement des ménages ?

Mots clés : ERP sans hébergement - Gestion des chantiers - Industriels du BTP

Piloté par le groupe Legrand et l’université d’Orléans, le projet AffichEco étudie le comportement de 25 familles qui visualisent leur consommation énergétique en temps réel. 

La transition énergétique est aussi une affaire de comportement. Les ménages ont un rôle essentiel à jouer. C’est ce que démontre le projet AffichEco, piloté par le groupe Legrand et le pôle Capteurs de l’université d’Orléans (Loiret), qui étudie la modification du comportement des ménages induit par l’affichage de leurs consommations énergétiques en temps réel et par postes : chauffage, eau chaude sanitaire, prises électriques.

L’idée est née en 2009 d’un constat très simple : la plupart des ménages n’ont qu’une idée très vague de leurs consommations domestiques. Le compteur électrique, installé à l’écart, ne donne qu’une valeur globale cumulée. Ce projet veut donc aider les foyers à mieux comprendre la transition énergétique et à prendre conscience de leurs dépenses.

Selon plusieurs études réalisées à l’étranger, visualiser la consommation constitue un potentiel de 5 à 20% d’économies d’énergie.

 

Des actions réelles immédiates

 

Depuis deux ans, 25 familles de la région Centre se prêtent au jeu. L’Ecocompteur, un petit boitier connecté au compteur, développé et commercialisé par Legrand, leur envoie des informations consultables sur ordinateur, tablette ou smartphone : puissance instantanée en watt, consommation électrique (en KWh) sur la journée, la semaine ou l’année, équivalence en euros de la consommation électrique en kWh (en prenant en compte les éventuelles différences heures creuses/pleines).

 

 

Dévoilés jeudi 13 novembre, les premiers résultats du projet, encore en cours, ont démontré que certains ménages sont entrés dans une démarche d’amélioration de la performance énergétique de leur foyer. Des actions réelles immédiates et leur maintien dans le temps, comme la baisse du chauffage et l’extinction des veilles des appareils, ont été notées. Sur du plus long terme, l’étude permettra d’évaluer l’impact de l’affichage sur des décisions plus importantes : remplacement d’appareils électroménagers, travaux de rénovation énergétique. 

Sur le même sujet

Le défi Famille à énergie positive mobilise les citoyens sur leur consommation énergétique

Tous les ans, le défi Famille à énergie positive aide les particuliers à faire baisser leur facture énergétique d’au moins 8%. 

A lire ici

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X