Transport et infrastructures

L’aéroport Toulouse-Blagnac poursuit sa modernisation

Mots clés : Gares, aéroports

L’aéroport Toulouse-Blagnac démarrera cet été un chantier de plus de 14 millions d’euros pour étendre l’aérogare. L’objectif est de mettre la plate-forme aéroportuaire en capacité d’accueillir 10 millions de passagers. L’été prochain sera également entériné le choix du groupement chinois Symbiose comme repreneur des 49,9 % d’actions détenues par l’Etat dans le capital de la société d’exploitation de l’aéroport.

Pour l’aéroport de Toulouse-Blagnac, quatrième plate-forme française avec plus de 7 millions de passagers par an, l’année 2014 aura été marquée par la décision de l’Etat de céder 49,9 % de ses parts dans le capital de la société gestionnaire. La désignation en décembre du groupement chinois Symbiose comme acquéreur pressenti n’empêche pas l’actuelle direction de l’aéroport de Toulouse-Blagnac de s’engager dans la voie du développement.

Lors de la traditionnelle cérémonie des vœux, le 12 janvier à Blagnac (Haute-Garonne), Jean-Michel Vernhes, Président du Directoire d’Aéroport Toulouse-Blagnac, a ainsi présenté les projets de modernisation de la plate-forme. En 2015, est donc programmé le lancement du chantier d’extension vers le sud de l’aérogare au milieu des actuels halls A et B. «L’objectif est d’accueillir dans des conditions optimales les passagers des compagnies low cost et régionales à l’horizon 2017. Il s’agit de nous donner la capacité de traiter 10 millions de passagers. Aujourd’hui, nous arrivons à saturation», a précisé Jean-Michel Vernhes.

Le projet dessiné par l’agence d’architecture toulousaine Cardete & Huet pour un coût de 14,1 millions d’euros HT consistera à gagner sur le tarmac pour aménager un espace de 5 000 m2. «Le chantier d’une durée de deux ans, qui doit démarrer après le choix des entreprises au début de l’été, sera mené sans arrêter l’exploitation. Le projet comprend une passerelle entre l’extension et le Hall A qui permettra de continuer à utiliser le Hall A sans restriction pendant les travaux», a ajouté Marc Huault, directeur technique.

 

Rénovation des pistes

 

Côté piste, l’aéroport Toulouse-Blagnac entame un programme de rénovation des voies de circulation «Papa» et «Tango», principal taxiway qui dessert l’aérogare, ainsi que des voies de desserte des parkings avions pour un montant total de 10 millions d’euros HT. Réalisés en 2015 et en 2016, sur la période entre juillet et septembre, ces travaux consistent à remettre à neuf les infrastructures, le balisage lumineux et l’assainissement. Les voies «Papa» et «Tango», seront, par exemple, dotées d’une couche de roulement neuve et élargie. Pour l’assainissement, l’exploitant de l’aéroport prévoit de poser des tranchées drainantes maîtrisant le débit rejeté dans les réseaux publics.

Par ailleurs, dans la perspective de l’arrivée à l’aéroport de la ligne de tramway Envol en avril 2015, la direction de la plate-forme termine les travaux d’aménagement d’un pôle multimodal au niveau du terminus du tramway. Ils sont l’occasion de donner un nouveau visage à la partie «Arrivées». Ainsi, les façades seront vitrées et le circuit de débarquement des passagers sera modernisé et simplifié conformément aux nouveaux standards européens.

 

Ombrières

 

Parmi les autres chantiers figure le projet d’installer sur le parking autos P5 des ombrières recouvertes de panneaux photovoltaïques avec l’objectif de produire environ 3 850 MWh par an. L’appel d’offres pour la conception, la construction et l’exploitation de l’installation a été lancé fin 2014. L’objectif est de la valider à la mi-2015. Dans le même souci de réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’aéroport va remplacer les chaudières à gaz utilisées pour le chauffage de l’aérogare par une chaudière à condensation et une autre à haut rendement. Ces investissements doivent permettre d’obtenir en 2015 le niveau 2 de l’Airport Carbon Accreditation délivré par l’ACI Europe.

Quant au changement de gouvernance suite à la cession par l’Etat de ses parts, il ne devrait pas intervenir avant l’été prochain. La consultation du comité d’entreprise doit se terminer, puis le choix du repreneur pressenti doit être confirmé. «Le conseil de surveillance continuera de fonctionner avec 15 sièges: six appartiendront au nouvel actionnaire, l’Etat passera de 8 à 2 sièges. Le pool composé des collectivités locales et de la chambre de commerce et d’industrie de Toulouse gardera les sièges restant», a précisé Jean-Michel Vernhes, Président du Directoire d’Aéroport Toulouse-Blagnac.

 

Chiffres-clés

L’aéroport en chiffres

7,5 millions de passagers en 2014 (-0,7%).

48,6 millions d’euros de chiffre d’affaires (+3% de croissance), dont 24,7 millions de recettes de parking, 12,1 millions d’euros d’immobilier, et 11,8 millions d’euros de recettes liées aux commerces.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X