Performance énergétique

L’Ademe et l’Anah renforcent leur action commune pour la rénovation des bâtiments et la lutte contre la précarité énergétique

Bruno Lechevin, président de l’Ademe, et Nathalie Appéré, présidente de l’Anah, ont signé le 29 mars une convention de partenariat pour formaliser et inscrire dans la durée (3 ans) les termes et les modalités de leur collaboration.

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte a significativement renforcé les objectifs fixés en 2013 par le plan de rénovation énergétique de l’habitat (PREH) :

– à partir de 2017, 500 000 logements devront être rénovés chaque année dont au moins 250 000 occupés par des ménages modestes;

– à l’horizon 2050, l’ensemble du parc immobilier devra être rénové en fonction des normes « Bâtiment Basse Consommation » (BBC) ou assimilées ;

– renforcement de la lutte contre la précarité énergétique qui est l’un des objectifs prioritaires de la politique énergétique nationale.

Avec pour ambition de partager des pratiques, mutualiser des outils et co-construire des projets, l’Ademe et l’Anah ont donc signé une convention de partenariat qui porte, pour une durée de trois ans, sur trois axes stratégiques :

– Le partage de l’expertise et de la connaissance pour la professionnalisation de leur réseau respectif ;

– L’information, la sensibilisation et l’accompagnement des publics et professionnels ;

– L’articulation de la lutte contre la précarité énergétique avec la rénovation énergétique.

Un programme pluriannuel commun d’études est engagé, afin de mieux connaître les performances énergétiques du parc de logements existants et leurs optimisations, mais aussi les marchés de l’amélioration de l’habitat ou encore pour caractériser la vulnérabilité énergétique.

Les deux agences s’emploieront également à rapprocher leurs réseaux d’information et d’accompagnement du public. Une co-animation nationale des Points Rénovation Info Service (PRIS) sera mise en place. La coopération entre les conseillers sera renforcée par des formations communes ou encore la production d’outils partagés par les deux réseaux.

Les deux agences coordonneront leurs actions dans les quartiers anciens et les zones pavillonnaires, en concertation avec les collectivités locales, afin d’y faciliter la transition énergétique et la lutte contre la précarité énergétique.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X