Entreprises de BTP

L’activité des artisans se stabilise à +2,5% au troisième trimestre 2017

Mots clés : Artisanat

Dans un contexte politique et réglementaire incertain, la filière artisanale maintient son rythme de croisière, principalement soutenue par la construction neuve (+5%). Pour 2017, la Capeb table sur un niveau de croissance oscillant entre 2,5 et 3%.

 

L’activité globale des entreprises du BTP de 20 salariés ou moins a augmenté de 2,5% au troisième trimestre 2017, tirée principalement par le neuf (+5%), indique la Capeb dans sa dernière note de conjoncture publiée le 17 octobre. Malgré ces résultats prometteurs, la Confédération n’a pas caché sa préoccupation suite à la découverte de certaines mesures (recentrage du PTZ dans le neuf en zone tendue, fin du CITE pour les fenêtres…) dévoilées par le gouvernement.

« Cette dynamique nouvelle reste fragile et dépendante du plan logement, du plan de rénovation énergétique des bâtiments et des décisions qui seront prises dans le projet de loi de finance 2018 », a rappelé Patrick Liébus, le président de la Capeb. Dans ce contexte réglementaire encore incertain, l’organisation anticipe néanmoins un niveau d’activité pour 2017 oscillant entre 2,5 et 3%.

 

Le neuf garde le cap

 

Dans le neuf, la filière a atteint son plus haut niveau depuis cinq ans (+5%). Le nombre d’autorisations de construire a progressé de 15,2% par rapport à la même période l’an passé, soit 499 500 logements, tandis que les mises en chantier ont bondi de 17,1% (411 300).

Dans l’ancien, l’activité des travaux d’entretien-amélioration se maintient à un niveau de croissance stable (+1%), dopé par les travaux d’amélioration de performance énergétique du logement (+2,5%) qui ont, eux aussi, atteint leur plus haut niveau depuis cinq ans.

 

L’emploi en légère hausse

 

Les carnets de commande ont légèrement reculé (-4 jours) par rapport à début juillet, s’établissant à 90 jours. Mais les artisans affichent 9 jours de plus qu’il y a un an.

Du côté des différents corps de métier, les chiffres de la Capeb révèlent une accélération des affaires chez les couvreurs-plombiers-chauffagistes (+0,5 point par rapport au trimestre précédent). A l’inverse, les maçons ont vu leur activité reculer (-0,5 point).

La reprise économique profite également aux caisses des entreprises artisanales. Au 3e trimestre 2017, 28% des entreprises ont déclaré un besoin de trésorerie (contre 39% un an auparavant), d’une moyenne de 22 000 euros.

L’emploi salarié a progressé de 0,9% entre le 2ème trimestre 2017 et le 2ème trimestre 2016.

 

 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X