Culture

Journées européennes du patrimoine : Quand Le Corbusier bâtissait pour le jardinier des Savoye

Mots clés : Architecte - Conservation du patrimoine

A la villa Savoye, à Poissy, l’architecte avait également conçu une maison pour l’employé de la famille. Après une restauration qui a suscité de longs débats, la petite construction ouvre pour la première fois au public.

La villa Savoye, que Le Corbusier a construit entre 1928 et 1931 à Poissy (Yvelines) n’est rien moins qu’un « parangon de l’architecture moderne » (*). Mais il existe aussi un emblème en modèle réduit de ce grand courant, à l’orée même du site de la maison blanche et bourgeoise des Savoye : la maison de leur jardinier. Quand ils ont fait construire le lieu de leurs week-ends au vert, les commanditaires ont en effet demandé à l’architecte de prévoir le logis pour le chauffeur et pour l’homme qui entretient le parc. Tandis que le premier a habité au rez-de-chaussée de la maison de maîtres, le second, qui avait également la charge de garder la propriété, a obtenu son propre logement. Et quand Le Corbusier l’a réalisé en 1930, l’architecte n’a pas dérogé  à ses propres règles. Certes, le bâtiment ne fait que 35 m² mais il présente les caractéristiques du modernisme : les pilotis, le plan et la façade libres, la fenêtre en bandeau. Une seule exception, il n’y a pas de terrasse accessible en toiture.

 

« Habitat minimum »

 

« Cette maison est le seul exemple construit du modèle d’habitat minimum que Le Corbusier avait présenté au CIAM en 1929 », souligne l’architecte en chef des monuments historiques (ACMH) Pascal Prunet, qui a été maître d’œuvre de sa récente restauration. Ce chantier désormais achevé, la loge du jardinier va ouvrir à l’occasion de la 32édition des Journées européennes du patrimoine des 19 et 20 septembre. Elle sera par la suite accessible, lors de visites commentées, les vendredis, samedis et dimanches. Le public pourra ainsi la découvrir pour la première fois, puisqu’elle avait conservé une utilisation « administrative » jusqu’en 2010. Surtout, il sera désormais possible de l’apprécier telle que Le Corbusier l’avait imaginée.

 

 

Classée tout comme la Villa Savoye et également placée sous la gestion du Centre des monuments nationaux, la loge du jardinier avait beaucoup évolué depuis sa construction. L’architecte Jean Dubuisson, notamment, avait mené une restauration dès les années 1960. « Il avait alors voulu revenir à ce qu’avait imaginé Le Corbusier tout en apportant des améliorations du confort intérieur, explique Pascal Prunet. Par exemple, les menuiseries en chêne des fenêtres avaient été remplacées par des profilés en aluminium. Mais la surface de vitrage s’en était trouvée réduite. »

Le principe de la nouvelle restauration, qui a été suivie par un comité d’experts issus de la Fondation Le Corbusier, du Centre Pompidou, de la DRAC Ile-de-France et du Laboratoire de recherche sur les monuments historiques, a fait l’objet d’âpres débats. Et c’est alors que les partisans d’un retour au projet d’origine, ou du moins le plus proche possible, l’ont emporté sur les tenants du respect de l’histoire du bâtiment et de ses états successifs dont celui créé par Dubuisson.

Un travail minutieux a permis de restituer jusqu’aux poignées de fenêtres de la loge. Surtout, le chantier a permis de retrouver la vérité des couleurs. Juché sur un socle vert, le volume supérieur de la petite maison était devenu au fil du temps d’un blanc immaculé. Les analyses ont donc permis de redécouvrir toutes les différentes couches de peintures passées sur ses murs. C’est ainsi que le logis est redevenu d’un vert tendre sur ses façades principales… Et gris sur les autres.

Pour visiter la Villa Savoye, informations sur le site du Centre des monuments nationaux.

 

(*) Dans « Le Corbusier – Construire la vie moderne » par Guillemette Morel Journel aux Editions du patrimoine, 2015.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X