Entreprises de BTP

Jean-Pierre Guglielmi et Patrick Loquet : « Pour des clauses sociales adaptées aux types de travaux »

Mots clés : Entreprise du BTP - Maîtrise d'ouvrage - Réglementation

Jean-Pierre Guglielmi, président de l’Observatoire BTP de l’Insertion Ile-de-France et Patrick Loquet, maître de conférences et consultant clauses sociales auprès de nombreux maîtres d’ouvrage, reviennent sur les modalités d’application de la clause sociale dans le BTP.

Les clauses sociales sont-elles désormais bien acceptées par les entreprises de BTP ?

Jean-Pierre Guglielmi : Depuis l’Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine), les entreprises du BTP sont partenaires de la clause. Dans le cadre de l’Observatoire BTP de l’Insertion, ce qu’elles défendent auprès des maîtres d’ouvrage, ce sont des clauses intelligentes appliquées selon des règles claires, adaptées à leurs spécificités et aux types de travaux. Cette demande est encore plus légitime aujourd’hui, puisque nos entreprises, qui dépendent à plus de 70% de la commande publique pour les travaux publics, se retrouvent confrontées à une crise sans précédent.

Patrick Loquet : En matière de clauses sociales, le secteur du BTP a beaucoup donné. Il représente en moyenne dans les recensements réalisés par l’Observatoire de l’Achat Public, 40 % des marchés publics mais regroupe à lui seul plus de 60% des marchés clausés.

 

Dans ce contexte de crise, est-il possible d’alléger la pression des clauses sociales ?

P.L. : Aujourd’hui, il est certain que le BTP traverse une période difficile. On peut alléger la...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X