Immobilier

Jean-Marc Torrollion, nouveau président de la Fnaim

Mots clés : Gestion et opérations immobilières

La Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) vient d’élire à sa tête Jean-Marc Torrollion durant les Journées fédérales à Dijon les 12 et 13 octobre 2017. Cet ancien président de chambre succèdera officiellement Jean-François Buet le 1er janvier 2018.  

Une nouvelle ère s’ouvre. A compter du 1er janvier 2018, Jean-Marc Torrollion prendra la suite de Jean-François Buet à la tête de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim). Le nouveau président a été élu durant les Journées fédérales qui se sont tenues à Dijon les 12 et 13 octobre dernier. Il a obtenu 58,40% des votes (parmi les grands électeurs constitués des présidents et délégués des chambres départementales et régions de la Fnaim, les présidents des commissions statutaires et métiers, les membres du Conseil d’administration et les anciens présidents, réunis en assemblée générale).

Le nouvel élu a émis la volonté de « bâtir la Fédération de l’avenir », « une fédération plus ouverte, offensive et toujours plus exigeante », comme il l’a précisé dans son programme. Jean-Marc Torrollion veut notamment créer un laboratoire économique du logement. « Je veux tirer notre syndicat et toute la profession vers le haut pour que nous puissions être reconnus comme experts dans nos branches de métiers », a déclaré l’entrepreneur de 53 ans.

 

La présidence assurée par Jean-François Buet jusqu’au 31 décembre 2017

 

Titulaire d’une maîtrise de droit notarial et d’un diplôme de l’Institut de droit et d’économie appliqués à l’immobilier (ICH), Jean-Marc Torrollion exerce le métier d’agent immobilier depuis 1987. Le militant, investi dans la vie syndicale depuis 27 ans, adhère d’abord à la chambre Fnaim Isère, avant d’en devenir le président entre 2004 et 2009. Par la suite, il prend la tête de la Fnaim Rhône-Alpes et devient président délégué de la fédération en 2013.

Jean-François Buet, le président depuis 2012, continuera de diriger la fédération jusqu’au 31 décembre, ceci « dans un souci de stabilité de l’organisation », précise la Fnaim. Une période transitoire pendant laquelle il aidera son successeur à prendre possession de ses nouvelles fonctions. 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X