Etat et collectivités

Jean-Louis Borloo promoteur de la maison à 100.000 euros

A la veille de la présentation en Conseil des ministres de son projet de loi « Engagement national pour le logement », le ministre de la cohésion sociale a présenté mardi à Mantes-la-Jolie (Yvelines) la « boîte à outils » gouvernementale du programme « maisons à 100.000 euros » destiné à permettre l’accession à la propriété pour les ménages à revenus modestes.

Jean-Louis Borloo s’est rendu sur le terrain dans la cité du Val Fourré et s’est extasié en visitant le lotissement de 44 logements aux couleurs claires, 20 appartements et 24 maisons individuelles, réalisé par Icade Pierre pour tous, filiale de la Caisse des dépôts. « Elles sont magnifiques ces maisons (…) C’est une révolution qu’on va faire dans ce pays! », a-t-il lancé.

Annoncé le 23 février, le projet de maisons à 100.000 euros permet aux locataires de HLM d’acheter des maisons vendues au prix de 100.000 euros, par le biais de plusieurs mécanismes. Ces mécanismes sont regroupés dans une « charte » à laquelle adhèreront les communes et les promoteurs.
« C’est une boîte à outils » à disposition de ceux qui mettront en oeuvre ce programme, les communes et les promoteurs, a expliqué le ministre.

Le ministre s’est ensuite rendu à la mairie de quartier pour expliquer les grandes lignes de son projet: « quelles sont les charges qu’il faut effondrer pour que la maison soit aussi belle et que tout le monde puisse y aller? C’est le foncier, les frais administratifs et la TVA. », a-t-il expliqué.
Une des principales mesures consiste à réduire le taux de TVA de 19,6% à 5,5% pour ces opérations d’accession sociale dans les zones de rénovation urbaine. Les accédants bénéficieront également du prêt à taux zéro, a rappelé le ministre.

Une autre consiste à dissocier l’acquisition de la maison de celle du terrain. L’acheteur achètera d’abord la maison et paiera ensuite le terrain. Il s’agit d' »acheter le terrain, à la valeur d’aujourd’hui, avec de l’argent de dans 20 ans », a expliqué M. Borloo.
Parmi les aides contenues dans la charte, figure également une subvention de 10.000 euros versée par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) ou, dans les communes qui ne sont pas situées en zone de rénovation urbaine, un Prêt social location accession (PSLA).
La charte sera signée « dans les semaines qui viennent », a affirmé M. Borloo qui espère, à terme, « entre 20.000 et 30.000 accessions par an » sur les quelque 700 sites éligibles.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X