Industrie/Négoce

Jacob Delafon va fermer deux sites en France

Fortement concurrencé par des pays à bas coût de main d’œuvre, le fabricant de sanitaires (groupe Kohler) annoncé la suppression de 300 emplois ainsi que « la fermeture de deux sites et l’arrêt d’une activité » d’un troisième.

« Jacob Delafon a convoqué un Comité central d’entreprise (CCE) pour le 30 mars afin de lui présenter un projet de plan de réorganisation et de sauvegarde de l’emploi (PSE) concernant environ 300 postes », a indiqué lundi la direction dans un communiqué.
« Ce projet intègre la fermeture de deux sites, ceux de Noyon (Oise) et de Dieuze (Moselle) et l’arrêt d’une activité d’un autre site », celui de Troyes (Aube), a ajouté la direction.
Selon elle, la société « doit répondre à une transformation profonde du marché, à un accroissement des coûts de production et à une intensification de la concurrence des pays à bas coût de main d’oeuvre » dans ce secteur.

Enfin la direction conclut en affirmant « restaurer sa compétitivité (en) engageant un redéploiement de ses ressources industrielles (et) en mettant en oeuvre une politique de relance de l’activité pour toutes ses catégories de produits. »
Le vice président de Jacob Delafon, François Guigues, a indiqué que l’usine de « Noyon (145 salariés) qui produit des baignoires en fonte, subit de plein fouet la crise dans ce secteur où l’on est passé d’un marché de 150.000 à 200.000 pièces (en France) à moins de 20.000 aujourd’hui. »
« Nous avons soutenu ce site le plus longtemps possible mais les volumes sont tels que cela ne devient plus raisonnable », a ajouté M. Guigues.

En ce qui concerne le site de Dieuze (éviers en matériaux de synthèse – 43 salariés) « il a vu ses ventes décroître et il n’a plus aujourd’hui les volumes suffisants pour faire face à un marché qui est en butte à des pays à plus bas coûts de main d’oeuvre », a déclaré le vice président de Jacob Delafon.
Enfin M. Guigues a précisé que si la direction « envisage d’arrêter l’activité des baignoires acryliques de produits économiques » qui concerne « 40 personnes » dans son usine de Troyes (Aube) elle « conservera la balnéothérapie, la recherche et développement et tout ce qui est produits acryliques de moyenne et haute gamme. »
Enfin « 43 postes » des différents « sièges » de la société sont également concernés dans le projet de PSE selon la direction.
Jacob Delafon emploie environ 1.100 salariés en France, 2.200 en Europe et 30.000 dans le Monde.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X