Immobilier

Italie 2 accueille 13ème Art, lieu culturel d’envergure dans le sud de Paris

Mots clés : Centre commercial - Magasin - Manifestations culturelles - Salles d'audition, de conférences, de réunion, spectacles ou à usages multiples

Fin septembre, le XIIIe arrondissement sera doté d’une salle de spectacle de 900 places. Financé par le propriétaire du centre commercial Italie 2, ce chantier a demandé 5,5 M€ de travaux. Ouvert aux spectacles vivants, ce lieu culturel se présente comme le premier de ce niveau à Paris depuis 80 ans.

Après une fermeture du lieu de l’ancien cinéma Gaumont de 500 places du centre commercial Italie 2 depuis 2006 – on évoquait le « trou des halles » de la place d’Italie – et les nombreuses incertitudes sur le devenir du site, la salle de spectacle 13e Art va ouvrir le 26 septembre prochain ; son programme culturel débute le 5 octobre. Encore en chantier pour trois semaines, le lieu a été présenté le 7 septembre.

Le projet de reconversion mené par le propriétaire du centre commercial et tertiaire Italie 2, Hammerson France, repose principalement sur la création de deux salles dans cet espace de 3 700 m² : l’une de 900 places dédiée à tous les arts vivants – théâtre, cirque, concerts classiques ou amplifiés, danse… –, l’autre de 105 places et dotée d’un studio de production d’émissions de télévision de 40 m². Par ailleurs, le foyer de 400 m² sera ouvert en permanence pour assurer la promotion et la billetterie, avec un lieu de restauration.

La gestion de l’animation a été confiée pour une durée de 10 ans à l’entreprise canadienne « Juste pour rire », leader mondial de l’organisation de spectacles fondé par Gilbert Rozon et dirigé en France par Olivier Peyronnaud.

 

5,5 M€ de travaux

 

Pour Hammerson, ce chantier a demandé un investissement de 6,5 M€ ht (5,5 M€ de travaux et 1 M€ d’honoraires) ; en revanche, le coût de rachat de cet espace à l’ancien propriétaire qui avait prévu d’ouvrir une salle de fitness n’a pas été communiqué.

Conduite par Laurent Santiago, directeur technique, et Frédéric Bidaut, chef de projet, tous deux chez Hammerson France, la rénovation a surtout porté sur la reconfiguration des équipements électriques et courants faibles – lot attribué à l’entreprise EPLS – et à la mise aux normes et à niveau des équipements de chauffage, ventilation et climatisation – réalisée par l’entreprise Costa. La jauge ayant doublé et les normes évolué, les matériels ont été renouvelés. La sécurité incendie a été revue par l’entreprise Airess, déjà en activité sur l’ensemble du centre Italie 2. Les responsables techniques d’Hammerson ont par ailleurs préalablement procédé à la reconstitution des plans et au sondage de ce sous-sol, aucun document sur cet ouvrage vieux de 41 ans n’ayant pu être exploité.

 

Un enjeu de développement culturel

 

La conception de la salle a été confiée au cabinet d’architectes Daniel Vaniche et associés, basé dans le XIIIe et spécialisé en équipements culturels et sportifs (le nouveau Bercy Arena…). Les maîtres d’œuvre ont notamment travaillé sur une nouvelle pente des gradins de la grande salle, l’adaptation d’un grill pour les décors de théâtre sous une hauteur limitée par la conception initiale de la salle de cinéma, et la mise à disposition de l’exploitant d’un équipement adapté (ancrage pour le trapèze…). La scène aujourd’hui proposée mesure 18 m d’ouverture et 12 m de hauteur.

 

 

Pour sa part, la mairie du XIIIe arrondissement, conduite par Jérôme Coumet, soutient ce projet de développement culturel. À ce titre, la création de cette nouvelle salle figure comme un double pari. En premier lieu, il s’agit d’une réelle ouverture vers le sud de la ville qui est actuellement largement dépourvu de ce type d’équipement. En second lieu, il s’agit de la première initiative parisienne de cette envergure depuis 80 ans, date de l’ouverture du théâtre de Chaillot, aux caractéristiques similaires.

Pour Jean-Philippe Mouton, président d’Hammerson France, si l’enjeu est important, il souligne l’attractivité du lieu – 12 millions de passages annuels à Italie 2 – et la demande de synergie d’activités commerciales, tertiaires et culturelles de la part des usagers. Il s’appuie en cela sur l’expérience d’autres centres commerciaux, comme les Terrasses du Port, à Marseille. En outre, il a annoncé qu’à partir de la fin septembre, Italie 2 sera ouvert tous les dimanches, et il présente cet investissement comme l’un des éléments pour compléter le centre commercial avec Italic, 6 500 m² d’activités prochainement construits sur l’Avenue d’Italie.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X