Industrie/Négoce

Isover se lance dans l’isolation sous vide

Isover lance Isovip, un isolant sous vide avec de très fortes performances, ce qui permet de diminuer les épaisseurs et de gagner de la surface habitable.

Une rupture. C’est ainsi qu’Isover a présenté mardi 17 novembre son innovation Isovip. La marque, filiale de Saint-Gobain, se lance avec cette nouveauté sur le marché de l’isolation sous vide, encore balbutiant mais très prometteur, le vide n’offrant aucune transmission de la chaleur.

 

Silice amorphe et XPS

 

Reste à habiller ce vide pour en faire un produit. L’option retenue par Isover consiste à l’enfermer dans une coque en silice amorphe, enveloppée d’un film de polyester métallisé thermosoudé. Les deux faces de la plaque sont ensuite protégées par du polystyrène extrudé (XPS).

 

Un lambda en rupture

 

Point fort de ce produit : son lambda (coefficient de conductivité thermique). Il atteint 5,2 mW/(m.K), contre 30 pour les meilleures laine de verre. Cette performance a été certifiée par l’Association pour la certification des matériaux isolants (Acermi), qui a tenu compte des ponts thermiques créés par les irrégularités de surface du film métallisé.

 

Calepinage

 

Sur chantier – quelques réalisations ont déjà été effectuées, une nécessité pour obtenir l’Avis technique -, l’entreprise est livrée en fonction de la commande personnalisée préparée en amont sur le site d’Isover. La découpe d’Isovip étant impossible, il faut un calepinage précis. Les espaces manquants seront comblés avec du GR 32, laine de verre de chez Isover. Le fabricant intègre dans son offre l’ossature métallique destinée à accueillir le doublage tout en maintenant le vide technique pour le passage des gaines, ainsi que la membrane Vario Xtra, assurant l’étanchéité à l’air et la régulation thermique.

 

Marchés

 

Le lancement d’Isovip démarre par la prescription, avec pour cible  les centres-villes importants, où le prix du mètre carré s’envole. Car Isovip, pour le panneau de 56 mm d’épaisseur, offre, une fois déduites les pertes liées aux raccords et aux parties hautes des murs, une résistance thermique équivalente à 180 mm de laine de verre. HLM classés des grandes villes, rénovation par l’intérieur des appartements… Isover entend cibler son lancement, tout en laissant ouverte la possibilité que le produit séduise pour des applications non prévues. Le fabricant vise prioritairement la prescription, avant de s’intéresser, en 2016, aux entreprises de bâtiment.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X