Aménagement

Investissements d’avenir : 13 projets franciliens pour la « Ville de demain » sélectionnés

Mots clés : Etat et collectivités locales - Innovations

Le préfet de la région Ile-de-France, Jean-François Carenco, a annoncé vendredi 5 février, les résultats de la seconde tranche de l’appel à projets Ville de demain dédié à l’innovation urbaine et à la transition énergétique, issu du programme d’investissements d’avenir (PIA).

17 candidatures franciliennes avaient été retenues dans le cadre de la seconde tranche de l’appel à projets Ville de demain dédié à l’innovation urbaine et à la transition énergétique, issu du programme d’investissements d’avenir (PIA).

Vendredi 5 février, ce sont 13 de ces projets qui ont été déclarées lauréates par le préfet de la région Ile-de-France, Jean-françois Carenco.

Les 13 Écocités lauréates, bénéficiaires du fonds « Ville de demain », sont :

Paris (75), pour son action sur l’Arc de l’innovation qui débute à la porte Pouchet dans le 17ème arrondissement et continue, en passant par l’est, jusqu’à la porte de Vanves située dans le 14ème. Le PIA Ville de demain interviendra pour la mise en place d’une trame verte (agriculture urbaine, végétalisation, lutte contre les îlots de chaleur urbains), la gestion des déchets (collecte des bio-déchets, déchetterie en milieu urbain) et l’économie circulaire (micro-méthanisation, ressourceries).

Descartes – Marne-la-Vallée (77). Le PIA interviendra notamment pour l’efficacité énergétique des bâtiments autour du projet de la future gare GPE Noisy-Champs et des communes plus rurales de Chanteloup et Magny-le-Hongre notamment avec de la construction Bois répondant aux exigences BEPOS, de l’écoconception, et une simulation énergétique à l’échelle du quartier.

Sénart (77). Le PIA participera notamment au financement de bâtiments à énergie positive (BEPOS) sur le carré démonstrateur, la construction de bâtiments à faible empreinte environnementale dans différents quartiers, l’éco-construction de bâtiments tertiaires et de logement sociaux.

Seine aval (78), pour laquelle le PIA interviendra dans l’éco-construction exemplaire de bâtiments et d’un hôtel social ainsi que que dans des expérimentations aérovoltaïques sur les bâtiments.

Saclay (78/91). Le PIA participera au développement de synergies entre les établissements du campus.

– Pour La Défense Seine Arche (92),le PIA assistera par exemple l’élaboration BIM multi-échelle d’une plate-forme de logistique et de gestion intelligente

Mont-Valérien (92) : le PIA interviendra notamment dans le financment de la rénovation thermique de copropriétés, la construction de bâtiments publics, dont un centre sportif et un bâtiment emblématique qu’est la BDIC.

Société du Grand Paris (92/93/94) : le PIA interviendra entre autre dans les projets de géothermie et de récupération de l’énergie fatale des data center pour alimenter cinq gares de la future ligne 15 Sud.

Est ensemble – plaine de l’Ourcq (93) : le PIA aidera à la reconquête urbaine du canal de l’Ourcq, avec entre autres l’installation de mobilier urbain

Plaine commune (93),mise en place d’une trame verte et bleue

Quartier universitaire international du Grand Paris (93) : le PIA interviendra sur plusieurs axes : innovation dans le montage d’un projet et l’intégration des préoccupations environnementales en amont, bâtiments modulables et exemplaires, intégration des résidences étudiantes dans le tissu urbain, jardins partagés et agriculture urbaine, espaces de coworking, système d’engagement étudiant dans la vie et le fonctionnement du quartier.

Grand Roissy (93/95), les interventions du PIA se concentreront principalement sur la création d’un réseau de chaleur, la rénovation de logements pavillonnaires, la valorisation des déchets, la construction de bâtiments bio-sourcés et le développement de filières locales.

 

Ardoines – Seine amont (94) : construction d’un projet urbain résilient au risque inondation, diminution des impacts liés aux transports de matériaux : projets de bateaux logistiques

Ces projets lauréats totalisent 103 actions qui feront l’objet d’un accompagnement financier de l’Etat, pour un montant maximum de 50,03 M€ de subventions sur les 336 M€ dont est doté l’appel d’offres.

 

 

En savoir plus

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X