Energie

Investissements 2014 dans les ENR, le solaire tire son épingle du jeu

Mots clés : Energie renouvelable

A 310 milliards de dollars (262,4 mds €), les investissements dans les énergies vertes en 2014 ont augmenté de 16 % par rapport à l’année précédente au niveau mondial, d’après les chiffres publiés par Bloomberg New Energy Finance (BNEF) le 9 janvier. Cette hausse est la première depuis l’année record de 2011 (317,5 mds$).

« La bonne santé des investissements dans les énergies vertes peut surprendre certains observateurs qui prédisaient des difficultés pour les ENR suite à la baisse du pétrole, a souligné Michael Liebreich, directeur de BNEF. Nous pensons qu’il est trop tôt pour voir des conséquences en 2014 et que l’impact se fera plus sentir dans le transport que dans la production d’électricité. »

C’est le solaire qui concentre près de la moitié des investissements (149,6 mds$) avec une croissance de 25 % entre 2013 et 2014, tandis que l’éolien enregistre également une année record avec une hausse de 11 % pour atteindre 99,5 mds$ principalement en raison de l’éolien offshore.

Les grands projets de développement de nouvelles capacités ENR représentent plus de 170 mds$ avec notamment sept projets offshore européens qui ont passé le cap de la décision d’investissement, mais également de grands projets solaires comme ceux de Xina Solar One en Afrique du Sud (100 MW pour 1 md$) ou de Setouchi au Japon (250 MW pour 1,1 md$). Cependant, marquant une nouvelle tendance, les petites installations de production décentralisée d’électricité affichent une croissance de 34 % et atteignent 73,5 mds$. Enfin, les investissements dans les technologies innovantes (stockage d’énergie, réseaux intelligents, etc.) augmentent de 10 % à 37 mds$. En revanche, trois secteurs enregistrent des baisses notables : les agrocarburants (- 7 %), la biomasse (-10 %) et la petite hydroélectricité (- 17 %).

Au niveau des pays, car les investissements dans les énergies vertes sont encore très dépendants des politiques publiques, la Chine arrive loin devant les autres avec 89 mds$ investis en 2014 soit une hausse de 32 % par rapport à 2013. Le pays est devenu le premier marché du solaire et un des premiers pour l’éolien. Les États-Unis viennent ensuite avec une croissance de 8 % des investissements pour arriver à 51,8 mds$, son plus haut niveau depuis 2012, tandis que le Japon est devenu le 2e plus important marché du solaire et a augmenté ses investissements dans les ENR de 12 % l’année dernière pour atteindre 41,3 mds$. Autre bonne nouvelle, le regain d’intérêts des marchés financiers pour les énergies vertes. Les émissions d’actions des entreprises du secteur ont augmenté de 52 % à 18,7 mds$ en 2014, un niveau record depuis 7 ans, tandis que les émissions d’obligations dites vertes ont permis de lever 38 mds$, plus de 2 fois et demi le niveau de 2013 (15 mds$).

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X