Etat et collectivités

Investissement des collectivités : les régions maintiennent le cap

Mots clés : Etat et collectivités locales

Selon le dernier rapport de l’Observatoire des finances locales présenté ce 12 juillet, les régions sont les seules collectivités à avoir augmenté leurs dépenses d’investissement en 2015. L’investissement des autres strates a lui chuté comme attendu. Pour 2016, la reprise serait effectivement au rendez-vous.

En 2015, les régions sont les seules collectivités à avoir augmenté leurs dépenses d’investissement (9,9 milliards d’euros, soit +4,7%), selon une synthèse du rapport de l’Observatoire des finances locales présentée à la presse ce 12 juillet (1). L’investissement global de toutes les collectivités prises dans leur ensemble a toutefois dégringolé de moins 6,6% l’année passée (50,6 milliards d’euros).

Si l’on s’en tient aux seules dépenses d’équipement (dépenses globales d’investissement diminuées du remboursement d’emprunt, de subventions et autres dépenses, soit l’investissement réel des collectivités), les chiffres sont encore plus vertigineux : moins 11% de ces dépenses toutes collectivités confondues. Le bloc communal (communes et intercommunalités) serait le plus impacté avec des dépenses d’équipement en chute de 14%. Les départements seraient à moins 4,2%. Là aussi, seules les régions maintiennent des dépenses d’équipement en croissance : +6,4%.

 

Les  régions ont plus emprunté


L’épargne nette des collectivités a elle aussi diminué de 4,1%. « Sur la période 2011–2015, la baisse est de 31% », a fait remarquer André Laignel, président de l’Observatoire des finances locales et président du Comité des finances locales. La dette a évolué de façon mesurée, sauf pour les régions qui ont beaucoup plus emprunté que les autres strates de collectivités. Le fonds de roulement s’est accru de 2,47 milliards d’euros (en partie via les dépôts au Trésor). Explication d’André Laignel : « Il y a eu une volonté de reconstituer les fonds de roulement qui avaient auparavant diminué de 6,46 milliards en deux ans ».

Quant aux dépenses totales, elles ont légèrement augmenté de 0,2 % (toujours en raison des dépenses de fonctionnement), a explicité André Laignel : les dépenses totales des communes et intercommunalités auraient ralenti (moins 1,1% pour les premières et moins 0,4% pour les secondes), tandis que les dépenses des départements et régions seraient en hausse à respectivement +0,6% et +4,1%. Les impôts et taxes ont généré des ressources importantes.

 

Année 2015 « contrastée et en trompe-l’œil »


Mais l’année 2015 peut être qualifiée de « contrastée et en trompe-l’œil », selon André Laignel, en raison de la grande diversité de situations entre niveaux de collectivités et entre collectivités d’un même niveau. Pour les impôts et taxes, « il n’y a aucune homogénéité sur le territoire ». Conclusion générale du président de l’Observatoire des finances locales : « La belle maîtrise des dépenses en 2015 est due à la baisse de l’épargne nette, à la baisse de l’investissement, sauf pour les régions. Les élus locaux ont une grande capacité d’adaptation, sans doute aidés par la règles d’or » [les collectivités ont l’obligation de voter des budgets équilibrés, ndlr].

Pour 2016, la note de synthèse sur le rapport de l’Observatoire des finances locales table lui-aussi sur « une probable reprise de l’investissement », en particulier dans le bloc communal qui aura passé son cycle électoral et dans les régions. Les départements devraient eux continuer à réduire leurs dépenses d’investissement.

(1) Le rapport de l’Observatoire des finances locales sur la situation financière des collectivités 2015/2016 a été divulgué en Comité des finances locales le 12 juillet au matin, mais a été légèrement amendé. Le document sera publié dans quelques jours.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X