Ingénierie

Inspection dans le bâtiment : Socotec rachète un acteur de premier plan en Allemagne [exclusif]

Mots clés : Conception - Management

Le groupe français, déjà actif en Allemagne dans le secteur du bâtiment, y étend ses compétences à l’ingénierie et aux infrastructures. Il vient de racheter la société ZPP Ingenieure, spécialisée dans le project management et l’inspection. Ce pays est la troisième « plateforme » prioritaire de développement de Socotec, avec la France et le Royaume-Uni.

Socotec franchit un nouveau cap de son développement en Allemagne. Le groupe français, leader hexagonal du contrôle, de l’inspection technique et de la certification dans la construction et la vérification des équipements, vient de réaliser un rachat majeur Outre-Rhin, zone que Socotec considère comme sa troisième « plateforme » de développement prioritaire, avec la France et le Royaume-Uni. Socotec a en effet acquis, fin septembre, ZPP Ingenieure, « un acteur significatif du  project  management et  de  l’inspection dans  les secteurs  des  infrastructures  de  transport  et  de l’énergie », annonce au « Moniteur » Hervé Montjotin, le directeur exécutif de Socotec.

 

 

 

Basé à Bochum (Rhénanie-du-Nord-Westphalie), ZPP Ingenieure a réalisé l’an passé un chiffre d’affaires domestique de 13 millions d’euros. La PME compte 8 implantations nationales et emploie 140 collaborateurs. Le montant du rachat n’est pas connu. La firme allemande, détenue jusqu’à présent par trois associés, conserve son « top management ».

 

Le leadership européen dans le BTP en ligne de mire

 

Avec cette acquisition, Socotec étend donc ses domaines de compétences en Allemagne aux infrastructures et à l’ingénierie.  Le groupe français y déployait déjà son expertise dans la construction, via ses filiales Canzler et Pielok Marquardt. Il vise un chiffre d’affaires cumulé de 40 millions d’euros Outre-Rhin dès cette année.  

Ce rachat en Allemagne témoigne de l’activisme français et international de Socotec dont le chiffre d’affaires était réalisé à 85% sur son territoire domestique jusqu’en 2016. L’ETI, dirigée depuis septembre 2016 par Hervé Montjotin avait conclu le 21 mars dernier une opération de grande envergure au Royaume-Uni, avec le rachat d’ESG un acteur spécialisé dans les secteurs de la construction et des infrastructures, qui pèse 100 millions d’euros de chiffre d’affaires annuels. Après ce rachat, le chiffre d’affaires cumulé de Socotec atteignait 650 millions d’euros, la part de l’international bondissant à 30%. Cette nouvelle opération de croissance externe, en Allemagne, entre dans la stratégie de Hervé Montjotin, qui vise les 800 millions d’euros de chiffre d’affaires annuels à horizon 2020, et le rang de « leader européen du contrôle, de l’inspection et de la certification dans les secteurs construction-infrastructures », projette le directeur exécutif.

Des secteurs sur lesquels Socotec veut creuser ses spécificités et ses expertises, face aux géants très diversifiés du contrôle que sont Bureau Veritas, SGS et Intertek.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X