Logement

Innovation sociale et technique en Seine-Maritime

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Efficacité énergétique - Gouvernement - Innovations - Logement social - Logiciels - Outils d'aide - Réglementation thermique et énergétique

La résidence de logement social Alizari, à Malaunay (Seine-Maritime), inaugurée par Emmanuelle Cosse, ministre du Logement, constitue pour le bailleur social Habitat 76 un bâtiment exemplaire à plus d’un titre: des services partagés, une performance énergétique de niveau passif et une maquette numérique destinée à l’exploitation.

Il y a dans ce bâtiment tous les ingrédients nécessaires à la venue d’une ministre un vendredi soir en province: de l’innovation sociale, de l’innovation numérique et de la performance énergétique. Malaunay, commune de 6 000 âmes, située à 15 km au nord de Rouen était déjà labellisé «Territoires à énergie positive pour la croissance verte». Le bailleur social Habitat 76 vient d’y construire une résidence de 31 logements sociaux certifiée PassivHaus et développant des services partagés, une première dans la région. C’est cette ambition autant sociale qu’environnementale qu’est venue encourager Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, à l’occasion de l’inauguration, ce vendredi 3 février.

 

Services partagés

 

La parcelle de 8 900 m2 située dans le centre-bourg de Malaunay accueillait déjà une résidence pour personnes âgées de 61 appartements. Celle-ci a été rénovée à un niveau BBC Rénovation. Et c’est donc à l’ensemble des résidents que sont proposés des services partagés. Dans les murs, d’abord: un local avec lave-linge et sèche-linge mutualisés, une chambre d’invité mise à disposition pour faciliter l’accueil des proches ainsi qu’un local résidentiel commun qui permettra d’accueillir des prestataires de services pour les résidants. «Nous investissons pour le maintien de l’attractivité de centres bourgs parfois modestes, au bénéfice de populations, note Pascal Martin, président d’Habitat 76 et du département de la Seine-Maritime. Hors les murs, sont aussi mis à disposition des jardins potagers, des lieux de promenades et une voiture électrique. Cette dernière, financée par la Mairie, sera stationnée à l’entrée de la résidence, mais mise à disposition de l’ensemble des Malaunaysiens.

Gage du bon usage de ces équipements et de la réalité de ce que les élus appellent désormais à l’envi le «vivre ensemble», le bailleur mise sur la présence de personnels sur site. Un concierge d’abord qui sera présent à plein-temps sur le site et assurera son entretien. Une chargée de site assurera également des permanences hebdomadaires dans le bureau qui lui est réservé au sein du local résidentiel commun.

 

Un bâtiment d’un type nouveau

 

Ces personnels seront également là pour aider les locataires à maîtriser le confort de leur logement dans un bâtiment particulièrement performant en terme énergétique. Labellisé PassivHaus, la nouvelle résidence bénéficie d’une isolation thermique par l’extérieur réalisé par 30 cm de polystyrène expansé, maîtrise du budget oblige. Chaque logement bénéficie de sa tablette numérique sur laquelle s’afficheront les données du logement en temps réel et les consommations. Les nouveaux résidents ont été formés et seront accompagnés dans leur usage de ce bâtiment d’un genre nouveau. L’inertie thermique, toujours grande dans un bâtiment passif, représente la principale difficulté.

Le chauffage y est assuré exclusivement par la ventilation double flux dont «la maîtrise de l’étanchéité aura été un point technique ardu, note Dominique Sutra del Galy, président du bureau d’études Sogeti en charge des études fluides. Par ailleurs, la maquette numérique, requise pour ce projet, nous a été très précieuse pour identifier et modéliser tous les ponts thermiques.»

 

Une maquette numérique orientée «exploitation»

 

La résidence Alizari constitue le troisième projet en BIM pour le bailleur Habitat 76, lui qui demande désormais son usage pour tous ses projets neufs (10 en cours). «Notre objectif est de récupérer les données présentes dans la maquette sous forme numérique et de les intégrer directement dans notre logiciel de gestion, souligne Philippe Cottard, sous-directeur en charge du développement et de la production d’Habitat 76. Cette maquette numérique nous facilite aussi le suivi du projet grâce à l’usage d’un viewer.» Le projet avait été récompensé en septembre dernier d’un BIM d’Or dans la catégorie Projet de moins de 5 000 m2 .

 

Focus

Projet de construction de la résidence Alizari de 31 logements, certifiée PassivHaus

Typologie des logements dans le nouveau bâtiment: 10 T2 (de 48 à 52 m2); 15 T3 (de 63 à 72 m2); 5 T4 (de 80 m2) et 1 T5 (de 98 m2).

Acteurs du marché de conception/réalisation/exploitation ou maintenance (Crem): L’atelier des deux Anges, Annicka Julien, architecte (Rouen); Sogeti, bureau d’études fluides (Bois-Guillaume); Bouygues Bâtiment Grand-Ouest, entreprise générale (Rouen).

Surfaces: Résidence Alizari, 2201,88 m2 de surface de plancher; logements locatifs familiaux, 1992,80 m2 de surface habitable; studio partagé, 18,82 m2 de surface habitable; coût de revient HT (VRD inclus), 2 110 euros au mètre carré habitable.

Calendrier: lancement du projet, septembre 2013; phase études: de décembre 2014 à septembre 2015; phase chantier, de septembre 2015 à décembre 2016.

Coût de construction de la Résidence Alizari: 5 491 891 € TTC financés à 86% par Habitat 76 (22% fonds propres, 61% par la Caisse des dépôts et 2% par la Caisse d’épargne), 12% par l’Etat (via la TVA réduite), 2% par la Métropole Rouen Normandie, 1% par Logiliance et 0,6% par l’Ademe et l’agence de l’eau.

La visite virtuelle des logements est disponible sur le site d’Habitat 76.

 

Projet de rénovation de la résidence pour personnes âgées «Les Tilleuls»

Coût d’opération: 695 029 euros TTC financés à 88% par le CCAS Malaunay, à 12% par l’Etat (via la TVA réduite) et à 0,3%  par l’Ademe.

Equipement notable: chaufferie biomasse commune aux deux résidences.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Pauvre architecture

    Si c’est cela le logement social de demain on est tombé bien bas!!! Pauvre architecture. Au secours … où sont passés tous les travaux de Corbu, Ciriani, Gaudin, Nouvel, Potzamparc…. Tout ça pour en arriver là. Un bâtiment qui ne consomme pas d’énergie? Le Bim ? C’est un concept çà? Je suis attristé. Philippe Prigent Architecte
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X