Ingénierie

Ingénierie : Alain Bentéjac prend la tête de la fédération internationale du secteur [exclusif]

Mots clés : Conception - Entreprise du BTP

L’ancien président de Syntec Ingénierie, qui co-dirige également d’Artelia, vient d’être nommé à la tête de la Fidic (Fédération internationale des ingénieurs-conseils). Une première pour un Français depuis… un siècle.

C’est une bonne nouvelle pour l’ingénierie française : Alain Bentéjac, co-directeur d’Artelia et ancien président de Syntec-Ingénierie (de 2005 à 2012), vient d’être nommé président de la Fidic, la Fédération internationale des ingénieurs-conseils, pour un mandat de deux ans. Aucun français n’avait occupé le poste depuis près de… 100 ans. « Effectivement, cela peut paraître long », euphémise ce fin spécialiste de l’univers de la construction, qui dispose d’un solide CV à l’international (lire ci-dessous).

 

Nouvelle version des « contrats Fidic » en décembre

 

Alain Bentéjac va désormais définir les orientations stratégiques et actions de la fédération, créée en 1913 et basée à Genève (Suisse). Elle rassemble 104 pays dans le monde et son nouveau président s’est donné pour priorité de « mieux faire connaître la profession et de mieux la représenter et défendre ». « A un moment où de nombreux projets d’infrastructures sont mis en question à travers le monde, il me semble plus que jamais nécessaire de mettre en évidence le rôle positif de notre profession, aussi bien dans la construction que l’industrie, souligne-t-il. Je veillerai à poursuivre et renforcer, tout au long de mon mandat, l’objectif que je m’étais fixé à Syntec-Ingénierie : mettre en lumière, valoriser et défendre les apports fondamentaux des entreprises d’ingénierie, en termes économiques, environnementaux et sociétaux. »

 

Surtout, la Fidic dévoilera en décembre prochain à Londres, la nouvelle version des fameux « contrats Fidic », qui sont utilisés dans le monde entier, dans deux domaines : le contrat classique de construction et, aussi, le contrat « clé en mains ». La précédente mise à jour datait de 1999.

Focus

Un fin connaisseur de l’ingénierie et de l’international

Alain Bentéjac (63 ans, ENA) a connu une première partie de carrière dans le public, au ministère de l’Economie, où il a occupé divers postes dans le domaine des relations économiques internationales. Il rejoint le secteur privé en 1993 pour exercer des responsabilités dans le secteur de la construction et l’immobilier au sein du groupe Vivendi. Il est ensuite nommé à la tête de Coteba en juillet 1999. En mars 2O1O, Coteba fusionne avec Sogreah pour constituer Artelia, le premier groupe indépendant français d’ingénierie, dont Alain Bentéjac est co-président.

Alain Bentéjac a également dirigé Syntec-Ingénierie, la fédération professionnelle de l’ingénierie, de 2OO5 à 2O12. Il est actuellement président des Conseillers du commerce extérieur de la France.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X