Paysage

Inflexion minérale pour Salonvert

Mots clés : Aménagements extérieurs - Entreprise du BTP

Pour sa première édition dans la région lyonnaise, Salonvert teste un concept deux en un : les 20 et 21 septembre à Vénérieu (Isère) les espaces verts vont fusionner avec le BTP, dans l’allée commune aux deux circuits où se répartissent les deux publics visés par Profield Events.

Le partenariat avec le syndicat national du béton prêt à l’emploi (SNBPE) donne le ton du renouveau : Salonvert offrira cette année une visibilité inédite aux multiples innovations dédiées à l’aménagement extérieur par la filière phare de l’industrie minérale. Cette offensive du béton prolonge une stratégie qui place la région lyonnaise aux avant-postes d’une ouverture de ce matériau aux professionnels de l’aménagement extérieur : déjà en décembre 2015, le SNBPE avait choisi le salon Paysalia, dans cette même région, pour proclamer le palmarès de son concours consacré à « l’aménagement durable des territoires ». Le jury avait choisi les berges du Rhône pour son prix spécial.

 

Saut qualitatif

 

Concrétisée par une plateforme de démonstration de toutes les expressions du béton, le partenariat du SNBPE avec Salonvert ne relève pas du « one shot » : « Nous y reviendrons l’an prochain », annonce Frédéric Bondoux, commissaire général du salon qui se tient une année sur deux en Ile-de-France, en alternance avec les éditions régionales localisées jusqu’ici soit dans la région bordelaise, soit dans le sud-est. La stabilisation de la nouvelle implantation de Vénérieu signale un changement de statut : jusqu’ici, les éditions régionales de Salonvert n’offraient ni espaces conseil, ni conférences. Désormais, Vénérieu fait jeu égal avec Saint-Chéron (Essonne), siège des éditions franciliennes : en plus des produits à tester tout au long du circuit, la manifestation propose une mise en perspective de la filière professionnelle.

 

Concession de 12 ans

 

Un chantier mené tambour battant a rendu possible ce changement de statut : sur le terrain de plus de 25 hectares de l’ancienne base de loisirs de Vénérieu, concédé pour 12 ans, Profield Events a remué 30 000 tonnes de terres, avant d’engazonner 10 hectares. Le maître d’ouvrage a combiné l’animation de l’économie locale et la fidélité à ses prestataires : deux entreprises  iséroises – Perriol pour les TP, et Jordan pour les travaux paysagers – ont remodelé le site selon les prescriptions de la paysagiste Elisabeth Pelikan, habituée à mettre en scène les éditions franciliennes de Salonvert.

A deux mois et demi de la cinquième édition de Paysalia, salon biennal concédé à GL Events par l’Union nationale des entreprises du paysage, l’ancrage de Profield Events dans la région lyonnaise illustre le positionnement original de son créateur : dans le fief de son concurrent, Frédéric Bondoux concilie la souplesse d’une PME et la neutralité vis-à-vis des grandes institutions des professions qu’il rassemble.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X