Réalisations

Inde : un projet de tour pharaonique maintenu malgré tout…

Les attentats-suicides du 11 septembre contre le World Trade Center de New York, qui ont fait perdre à l’image des gratte-ciel un peu de leur superbe, n’ont pas découragé le gourou Masharichi Mahesh Yogi de maintenir un projet de construction pharaonique en plein coeur de l’Inde.
Le gourou octogénaire, célèbre pour avoir été le chef spirituel des Beatles, souhaite construire au coeur géographique de l’Inde une tour de 144 étages haute de 677 mètres, ce qui en ferait la plus haute du monde.
Imaginée en forme de pyramide par la même société que celle qui avait conçu le World Trade Center et dédiée à la méditation spirituelle, elle dépasserait de loin l’actuel gratte-ciel le plus élevé de la planète, les tours Petronas de Kuala Lumpur (452 mètres).

« Le projet est maintenu et débutera aussitôt que nous aurons l’approbation du gouvernement », a déclaré un proche collaborateur de Maharishi, J.K. Gandhi.
De l’avis de Gandhi, la destruction des tours jumelles, fleuron du quartier financier de Manhattan, n’aura aucune répercussion sur le projet car il se dit convaincu que les prières, les chants et la méditation des occupants de la tour géante « généreront une énergie positive et rien de mal ne pourra nous arriver. »

Une fois terminée, la tour du Centre mondial d’études védiques (la forme archaïque du sanscrit), construite dans le village de Karondi, dans l’Etat de Madhya Pradesh, sera occupée par une centaine de milliers de prêtres et de pandits (sages) qui y méditeront pour la paix dans le monde.
Le complexe immobilier, dont la construction est évaluée à 2,5 milliards de dollars, sera composé in fine de 108 bâtiments répartis sur une trentaine d’hectares, disposés selon les principes du vastu, équivalent hindou du feng shui chinois.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X