Immobilier

Immobilier : un record de 907 000 transactions selon les Notaires de France

Mots clés : Gestion et opérations immobilières - Métier de l'immobilier

Au cours des cinq premiers mois de l’année, les Notaires de France ont enregistré 907 000 transactions, soit +10% par rapport à mai 2016. Le résultat est cependant à relativiser, selon les professionnels de l’immobilier. 

Le marché immobilier continue de tourner à pleine vitesse. Avec 907 000 transactions enregistrées en mai 2017 sur un an, les Notaires de France notent une large progression (+10%) par rapport à 2016. Le réseau évoque même, dans sa note mensuelle publiée le 20 juillet, un « niveau historique ». « Il n’y a pas de pénurie de biens à vendre, mais des biens qui trouvent preneur très rapidement. De cette situation résultent des ventes qui se font sans négociation, tirant les prix vers le haut », précise la note de conjoncture.

Malgré ces bons résultats, les professionnels ne parlent pas « d’effet de bulle », mais évoquent une « phase de rattrapage du nombre de ventes non réalisées les années précédentes ». En raison d’une diminution des renégociations, la production mensuelle de crédits à l’habitat poursuit la baisse engagée depuis début 2017. La part des nouveaux crédits atteint 42% en mai 2017, contre 62% cinq mois plus tôt.

 

Des prix en légère augmentation dans l’ancien

 

Le réseau demande à d’autant plus relativiser ce record de transactions que l’augmentation du parc immobilier, grâce à la production de nouveaux logements, n’est estimée qu’à 1% par an. « Il faudrait atteindre 930 000 transactions pour avoir un marché aussi dynamique que les 837 000 transactions sur 12 mois annoncées en mai 2006 », souligne les Notaires de France.

Du côté des prix, l’immobilier ancien affiche une légère augmentation (+1,6%) au premier trimestre 2017 par rapport au quatrième trimestre 2016. Sur un an, la hausse est plus nette avec +2,7%. La progression est plus accrue sur les appartements (+3,2%) que sur les maisons (+2,3%).

Cette hausse devrait se poursuivre dans les mois à venir, pronostique les Notaires de France, qui se basent sur les avant-contrats. L’évolution annuelle atteindrait +1,2% pour les maisons anciennes et +4% pour les appartements anciens. 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X