Immobilier

Immobilier logistique : le cru 2015 devrait être meilleur que celui de 2014

Mots clés : Gestion et opérations immobilières - Marché de l'immobilier

Du 31 mars au 2 avril, la Semaine internationale du transport logistique (SITL) s’installe à Paris. L’occasion de se pencher sur le marché de l’immobilier logistique qui devrait reprendre de la vigueur en 2015.

« Le bilan de l’immobilier logistique a été mitigé en 2014, signale Didier Malherbe, directeur général adjoint Logistique de CBRE. A l’échelle nationale, 2,36 millions de m² ont été placés, soit une baisse de 13% par rapport à 2013. Pour autant, la dorsale (Lille-Paris-Lyon-Marseille) a repris de la vigueur notamment à Paris, où le niveau de transaction a atteint 780 000 m², et à Lyon, où la demande placée se situe à 400 000 m². » Ailleurs en France, deux régions ont été dynamique note l’intermédiaire immobilier JLL. D’abord, la région Centre où 115 000 m² ont été commercialisés. Ensuite, l’Est de la France (Thionville, Montoy-Flanville, etc.) où près de 110 000 m² d’entrepôts ont été placés.

 

Dynamisme des entreprises de la grande distribution

 

L’année 2014 a également été marquée par le dynamisme des « entreprises du secteur de la grande distribution, qui représentent un tiers des mètres carrés commercialisés sur l’ensemble du pays », signale-t-on chez JLL. Autre tendance : les opérations sur-mesure représentent « près de la moitié des mètres carrés commercialisés, précise l’intermédiaire immobilier. Cette part est d’autant plus prégnante sur les marchés situés hors de la dorsale, où l’offre de fonciers est nettement plus importante que sur le couloir rhodanien. »

Malgré un marché ralenti, les opérateurs ont privilégié les actifs de qualité. « Les entrepôts neufs –entrepôts de classe A dernière génération- continuent de dominer le marché ils auront représenté plus de 1,4 million m² de demande placée, soit 60% de l’activité totale », indique l’intermédiaire immobilier DTZ. Résultat, le stock a baissé en volume et plus encore en qualité. Selon Didier Malherbe, « 600 000 m² de plates-formes de classe A étaient disponibles en Ile-de-France contre près de 1 million de mètres carrés douze mois plus tôt ».

 

Plus de 800 000 m² devraient être placés en 2015

 

Pour 2015, CBRE anticipe un cru meilleur que l’an passé. « Le volume de transactions sera supérieur à 2,3 millions m² en France et dépassera les 800 000 m² en Ile-de-France », assure Didier Malherbe. Pourquoi tant d’optimisme ? Parce que les transporteurs et les opérateurs (notamment de la grande distribution) anticipent un retour de la croissance et se repositionnent sur le marché. Voilà pour les transactions.

Du côté des investissements, les anticipations sont également au beau fixe. « Il y a actuellement beaucoup de liquidités à investir sur le marché logistique français et très peu d’actifs unitaires prime à arbitrer, pour lesquels il existe un réel appétit de la part des investisseurs. De plus, la baisse de l’euro face au dollar pourrait inciter de nombreux investisseurs à placer, de manière plus importante, leurs capitaux sur le territoire français », décrypte JLL dont les équipes estiment que le volume d’investissement pour 2015 devrait avoisiner le milliard d’euros, soit un niveau similaire à celui de 2014 (941 millions d’euros).

 

Pour en savoir plus, lire l’interview de Didier Malherbe directeur général adjoint du service Logistique de CBRE (réservé aux abonnés).

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X