Immobilier

Immobilier : lancement d’un accélérateur dédié au bien-être des utilisateurs

Mots clés :

Gestion et opérations immobilières

-

Innovations

-

Lieux de travail

-

Monde du Travail

Un nouvel accélérateur de start-up, dédié au bien-être dans l’immobilier, ouvre ses portes dans les locaux de Paris Innovation Boucicaut. La première phase de recrutement des start-up aura lieu en décembre 2015.

Impulse Partners et Arp Astrance, deux sociétés de conseil en innovation, ont lancé mardi 20 octobre un accélérateur d’innovations dédié au « bien-être par l’immobilier » dans les locaux de Paris Innovation Boucicaut. Cette structure a vocation à accueillir entre 50 et 100 petites sociétés qui plancheront sur des thématiques différentes : la « conception, l’aménagement et l’exploitation du bâtiment », le « mieux vivre ensemble », le « confort et la santé des usagers », les « matériaux et équipements innovants » et la « mobilité et activité physique ». Toutes les innovations devront s’appliquer à l’ensemble du cycle de vie du bâtiment (construction, aménagement, exploitation, rénovation et réaménagement).

« Nous avons vocation à accueillir des start-up qui ont une à deux années d’existence, qui proposent déjà un produit et qui souhaitent se rapprocher du monde de l’entreprise, explique Thomas Le Diouron, co-fondateur d’Impulse Partners. Nous allons également accueillir des start-up internationales, en réalisant une veille sur les principales places de l’innovation que sont Berlin, le Royaume-Uni, Singapour, Israël, le Japon et les Etats-Unis. » Les premières sélections de start-up se dérouleront au milieu du mois de décembre, puis une fois par trimestre dès 2016. Elles peuvent candidater sur le site www.immowell-lab.paris.

L’accélérateur recherche actuellement des partenaires « 4 à 6 grands occupants (bailleurs sociaux, foncières, hôpitaux…) et 10 à 15 professionnels et industriels de l’immobilier », précise Thomas Le Diouron. Ces partenaires mettront 20 000 euros au pot chaque année et « un de leur expert devra participer au comité de sélection des start-up». Ils élaboreront également le cahier des charges sur lesquels plancheront les start-up et devront mettre à la disposition des jeunes entrepreneurs une partie de leur parc pour y tester leurs innovations. A l’heure actuelle, l’accélérateur compte déjà six partenaires : Vinci, Saint Gobain, l’Epadesa, la Régie Immobilière de la Ville de Paris (RIVP) Bouygues Construction et Sogeprom.

Impulse Partners et Arp Astrance ont par ailleurs déjà lancé deux autres accélérateurs : Impulse Labs, dédié aux secteurs de la construction et de l’énergie, et Starburst Accelerator spécialisé sur les secteurs de l’aéronautique, de la défense et de la sécurité.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X