Immobilier

Immobilier commercial : Coeur Défense va (encore) changer de propriétaire

Mots clés : Concurrence - Gestion et opérations immobilières - Lieux de travail - Urbanisme - aménagement urbain

Trois investisseurs français, Amundi Immobilier, Primonial REIM et Crédit Agricole Assurances, bouclent le rachat de ce vaste complexe de bureaux (190 000 m²) de la Défense, auprès du fonds américain Lone Star. Montant de l’opération : 1,8 milliard d’euros.

 

Amundi Immobilier, Crédit Agricole Assurances et Primonial REIM, ont annoncé le rachat de Cœur Défense, cet immeuble de bureaux de 190 000 m² situé dans le quartier de la Défense, auprès du fonds d’investissement américain Lone Star. Le montant de la transaction qui a été bouclée le lundi 30 octobre s’élèverait à 1,8 milliard d’euros, soit 500 millions de plus que la somme déboursée par Lone Star en 2014 pour acquérir ce vaste ensemble immobilier, l’un des plus grands d’Europe.

Dans le détail, deux filiales du Crédit Agricole, Amundi Immobilier et Crédit Agricole Assurances, associées à la société Primonial REIM ont fait l’acquisition auprès d’une entité affiliée à Lone Star 100% des titres de HoLD (Heart Of la Défense – Cœur Défense), la société détenant ces deux tours jumelles mesurant 161 mètres de haut.

 

Quatre propriétaires en quinze ans

 

Conçu par l’architecte Jean-Paul Viguier en 2001, Cœur Défense se compose de cinq tours reliées par un atrium, deux tours jumelles de 40 étages à usage de bureaux et trois immeubles de 9 étages mêlant bureaux et commerces. Depuis sa construction en 2001, le complexe immobilier a connu plusieurs rachats successifs. En juillet 2007, la banque américaine Lehman Brothers a repris les tours siamoises à la foncière Unibail-Rodamco pour 2,11 milliards d’euros. Un an après, le groupe tombe en faillite et la structure propriétaire HoLd se voit contraint de se placer en procédure de sauvegarde. Quelques années plus tard, Lone Star a réussi à conclure un accord à l’amiable afin de racheter la dette auprès de ses détenteurs.

Après le rachat de Cœur Défense en 2014, le fonds d’investissement américain s’était engagé à améliorer son taux d’occupation, qui est actuellement de 77%, et qui devrait monter à 91% l’an prochain avec l’arrivée d’Orange. Le groupe français de télécommunication y occupera environ 10% des surfaces de bureaux et rejoindra les principaux locataires du complexe immobilier : HSBC, Allianz, EDF et RTE.

Amundi Immobilier, société de gestion d’Amundi, filiale à 70% de Crédit Agricole, gère 1400 milliards d’euros d’actifs, tandis que Primonial REIM est propriétaire de SCPI (Société civile de placement immobilier) de bureaux, de commerces et de logements, totalisant 12,4 milliards d’euros d’actifs. Le Crédit Agricole Assurances regroupe les filiales assurances de la banque Crédit Agricole.

 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X