Industrie/Négoce

Imerys Toiture électrise son offre dans le solaire

Mots clés : Energie renouvelable - Industriels du BTP - Produits et matériaux - Second oeuvre - Toiture

L’industriel spécialiste de la couverture terre cuite a annoncé l’acquisition de l’activité héliothermique du Groupe SAG ainsi qu’une prise de capital majoritaire dans la société Luxol, qui fabrique des tuiles photovoltaïques.

Imerys Toiture continue de croire au potentiel du solaire. Alors l’industriel français, spécialiste de la couverture terre cuite, mène des investissements en ce sens et entend même se positionner comme un acteur majeur du marché du solaire en toiture intégrée. L’entreprise dirigée par Pierre Jonnard a récemment annoncé l’acquisition de l’activité héliothermique du Groupe SAG. Connue sous la marque commerciale Ecoscience, elle conçoit notamment des pompes à chaleur dont les évaporateurs sont constitués de capteurs photovoltaïques installés, par exemple, en toiture. Des PAC dites « héliothermiques » qui ont l’avantage de pouvoir fonctionner quel que soit l’ensoleillement. « Cette marque nous permet d’élargir notre gamme solaire et de répondre aux besoins du marché », décrit Olivier Lafore, directeur marketing d’Imerys Toiture.

Deuxième opération récente : une prise de participation majoritaire dans la société Luxol, qui fabrique des tuiles intégrant des cellules photovoltaïques. « Nous avons déjà une tuile photovoltaïque dans notre gamme (de grande dimension, 136 cm x 50 cm, ndlr), mais celle de Luxol nous permet de proposer un produit différent car les cellules photovoltaïques sont encapsulées sous des tuiles en verre de taille standard », explique Olivier Lafore.

Si la tuile terre cuite reste l’activité principale d’Imerys Toiture, le solaire est un « véritable parti-pris depuis le début des années 2000 », rappelle le dirigeant. « Nous diversifions notre offre dans le solaire car nous voulons créer de la valeur pour nos clients couvreurs et charpentiers. Depuis la RT 2012, le photovoltaïque explose dans le neuf, or les artisans travaillent majoritairement dans la rénovation. Avec ces produits, nous essayons de leur apporter un marché pour le photovoltaïque dans la rénovation », analyse-t-il.

Sur le même sujet

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X