Entreprises de BTP

Hochtief, « dans le vert »

Le numéro un du BTP allemand Hochtief est repassé « dans le vert » au deuxième trimestre, avec un bénéfice net de 6,1 millions d’euros, contre une perte de 56,9 M€ un an plus tôt. Sur l’ensemble du premier semestre, le bénéfice net ressort à 80,76 M€ contre une perte de 52,78 M€ un an plus tôt. Dans le même temps, le chiffre d’affaires s’est très légèrement effrité de 0,15%, à 5,95 mds €.
L’amélioration du résultat est à mettre « principalement sur le compte de la mise en place de mesures de restructuration dans la division construction », a souligné Hochtief dans un communiqué. Le leader allemand a également profité d’une recette nette de 157 M€ tirée de la vente de sa participation dans une société foncière allemande.

Dans ces conditions, et malgré la crise que traverse toujours le BTP en Allemagne, il a confirmé son objectif annuel d’une « amélioration du résultat d’exploitation » en 2002, « à condition que la conjoncture économique ne se détériore pas de manière significative ». La division Construction, qui réunit principalement les activités de BTP en Allemagne, reste déprimée même si elle commence à bénéficier des réductions de capacités sur le marché domestique entraînées par le dépôt de bilan du principal concurrent de Hochtief, Philipp Holzmann.
La perte nette semestrielle de la division est réduite de 74,7%, pour un chiffre d’affaires en recul de 14,9%.

Hochtief est parvenu à améliorer ses bénéfice en Amérique du Nord et du Sud, malgré un ralentissement de l’activité BTP aux Etats-Unis au deuxième trimestre, et à se maintenir nettement dans le vert dans la zone Asie-Pacifique. En revanche, les filiales en Pologne, République tchèque et Pays-Bas (division International) restent toujours profondément dans le rouge, avec une perte semestrielle de 28,95 M€.
La bonne nouvelle est venue de la division des projets de développement immobiliers, qui a profité de la cession d’actifs. Le bénéfice net au premier semestre ressort à 93,9 M EUR, contre seulement de 5 M€ un an plus tôt. Globalement, Hochtief semble toutefois avoir moins bien tiré son épingle du jeu que son concurrent allemand Bilfinger+Berger.

Ce dernier vient d’annoncer un bénéfice net semestriel de 13 M€, hors gain non-récurrent de 161 M€ lié à la vente d’une participation dans la Dresdner Bank. Pour la fin de l’année et l’année prochaine, le secteur de la construction en Allemagne espère que les contrats pour la réparation des dégâts énormes provoqués par les crues dans le pays lui apporteront de nombreux contrats.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X