Entreprises de BTP

Histoire(s) du BTP (1/6) : Il y a 70 ans, la reconstruction des ponts après la guerre

LeMoniteur.fr a pioché, dans le fonds documentaire du ministère du Logement, des films réalisés ces 70 dernières années racontant la construction (ou la reconstruction) du pays. Aujourd’hui, un film de 1945 commandé par le ministère des Travaux publics et des Transports de l’époque, « Sur les routes de France les ponts renaissent », réalisé par Georges Delaunay et Alain Pol.

Quelques mois après la fin de la Seconde Guerre mondiale, un triste constat s’impose : 5 944 passages sont coupés, soit plus de 110 km de brèches ; de nombreuses villes se trouvent isolées.

Les chantiers s’activent dans toute la France pour « gagner la bataille des communications routières ». Mais outre la pénurie de main-d’œuvre, il faut faire face au manque de matériaux (béton, métal) et donc déployer des trésors d’imagination pour reconstruire les ponts détruits.

Si le savoir faire des tailleurs de pierre est exploité, le plus spectaculaire est le relevage des ponts, comme le pont de Galliéni à Lyon, où 7 à 800 tonnes d’acier sont sortis de l’eau avec des moyens de l’époque. En avril 1945, il reste 5 700 ponts à reconstruire soit 200 000 tonnes d’acier, 600 000 tonnes de ciment, 250 000 m3 de bois, 10 millions de journées d’ouvrier, prix de l’effort de reconstruction.

 


Sur les routes de France les ponts renaissent… par territoiresgouv

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X