L'Actu

Haut-Rhin: bois, géothermie et gaz pour le quartier du Petit Prince

Avec la mise en chantier de sa centrale énergétique à biomasse, géothermie et gaz, la communauté de communes de l’Ile Napoléon (CCIN) produira 13 MW – 8 pour la biomasse, 5 pour la géothermie, le gaz servant d’appoint .

Le projet de la structure intercommunale du nord-est mulhousien est né d’une préoccupation financière « Chaque année, le chauffage du centre nautique de Rixheim nous coûte 120 000 euros de gaz », rappelle Pascal Chauvy, directeur général de la CCIN. Détectée au début des années 1950, la présence d’eau thermale dans le sous-sol de la forêt de la Hardt à convaincu la collectivité de lancer le projet.

En sous-sol
Des techniques de forage tirant les leçons d’expériences précédemment menées dans le fossé rhénan.
Après avoir éconduit Antea, premier maître d’œuvre du projet, la CCIN a relancé une consultation fin juin, pour désigner un expert dans les explorations sismiques dynamiques dictées par le terrain : « Le site pressenti se trouve à la limite des fosses de Sierentz et de Dannemarie, qui ont subi des affaissements hétérogènes », explique Jean-François Durand, directeur des services techniques de la CCIN. Le maître d’ouvrage compte sur la maîtrise de la sismique dynamique pour confirmer l’existence de stocks d’eau à 45°, à moins de 1 000 m de profondeur (en bas de l’Oolithe). Si l’étude infirmait cette hypothèse, le forage devrait traverser la couche du Muschelkalk, pour atteindre une profondeur de 1 700 m, ce qui contraindrait la CCIN à faire appel à des spécialistes de l’industrie pétrolière.

Après le séisme de magnitude 3,5 provoqué à Bâle par les forages géothermiques réalisés en janvier 2007, la collectivité s’appuie sur le retour de deux expériences bas-rhinoises : pour fissurer les roches en limitant l’impact sismique à Soultz-sous-Forêts, le groupement européen d’intérêt économique « Exploitation minière de la chaleur » a combiné les moyens mécaniques avec l’utilisation d’acides. A Beinheim, l’industriel Roquette a affiné la localisation de son forage grâce à la sismique dynamique.

En surface
A proximité de l’aérodrome d’Habsheim, la collectivité souhaite réaffecter d’anciens entrepôts de la Gendarmerie nationale, pour y stocker le bois local aujourd’hui sous-exploité.
Concernant les lieux de vie, Frank Immobilier, aménageur privé de la ZAC intercommunale du Petit Prince , offrira à la centrale énergétique la clientèle des 150 logements programmés, qui s’ajouteront à la crèche communautaire d’Habsheim, aux écoles du quartier des Romains à Rixheim et au centre nautique.
Susceptible d’accélérer ce processus, le coup de pouce fiscal n’atteindra pas l’ampleur espérée par la CCIN et l’aménageur : la TVA à 5,5 %, annoncée pour les quartiers desservis à plus de 60 % par les énergies renouvelables, ne s’applique pas aux projets de logements.

LAURENT MIGUET

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X