Immobilier

Hausse « modérée » des prix de l’immobilier selon la Fnaim

La hausse des prix dans l’immobilier ancien s’est poursuivie à « un rythme modéré » au premier trimestre, passant dans toutes les régions de France sous la barre des 10%, a indiqué jeudi René Pallincourt, président de la Fnaim.

« Nous sommes arrivés dans un marché équilibré », a-t-il assuré lors d’une conférence de presse, avec une hausse de 6,5% dans l’ancien (contre +15,4% en 2004) et de 3,2% pour les loyers (contre +7,9% en 2002) à la fin du premier trimestre.
Pour autant, et bien que les prix restent toujours hauts, « la demande s’exprime », a indiqué M. Pallincourt, d’autant que « la solvabilité des ménages (la part de leurs revenus disponible pour acquérir un logement, ndlr) se restaure ».
La situation varie selon les régions, mais partout la hausse est passée sous le seuil des 10% à la fin du 1er trimestre. Le Sud-Ouest est le plus sage (+1,1% pour les maisons et +1% pour le appartements).
Le Nord connaît les plus fortes hausses (+8,5%) suivi de l’Ile-de-France (+7,2%), du Centre et des Alpes (+7,1%), du Sud-Est et de l’Ouest (+6,1%).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X