Entreprises de BTP

Hausse de l’activité de Vinci au premier semestre

Le groupe de construction et de services a annoncé avoir enregistré une hausse, à structure réelle, de 2,2% de son chiffre d’affaires au deuxième trimestre 2003 à 4,74 milliards d’euros.
A structure constante, la progression est de 3,9%, précise-t-il.

Vinci confirme son objectif d’un chiffre d’affaires 2003 en progression « volontairement modérée » à structure et taux de change constants, croissance qui devrait s’accompagner « d’une poursuite de l’amélioration de la rentabilité opérationnelle ».
Sur l’ensemble du premier semestre 2003, l’activité a progressé de 0,6% à structure réelle, s’établissant à 8,51 milliards d’euros et de 2,1% à structure comparable, précise le groupe.

« Après un premier trimestre marqué par de mauvaises conditions climatiques dans la plupart des pays européens et par un environnement géopolitique défavorable, le deuxième trimestre enregistre un rebond d’activité, particulièrement sensible dans les concessions et la construction en France », relève Vinci.
Le carnet de commandes atteint « 11,8 mds EUR, soit 9 mois d’activité en moyenne, en accroissement de 3% depuis le début de l’année ».
Le chiffre d’affaires réalisé en France au premier semestre a augmenté de 2,9% à structure réelle, et de 1,9% à structure comparable, à 5,15 mds EUR.
A l’étranger, l’activité s’est établie à 3,36 mds EUR au premier semestre, en recul de 2,8% à structure réelle mai en hausse de 2,3% à périmètre comparable.

La branche construction a affiché au premier semestre une croissance de son chiffre d’affaires de 3,5% à structure réelle, et de 5,7% à structure comparable, à 3,75 mds EUR. En France, où Vinci Construction, réalise 55% de son chiffre d’affaires, la progression a atteint plus de 6% (+9% au deuxième trimestre) à 2,026 mds EUR, « une performance excellente » obtenue grâce « au dynamisme des métiers du bâtiment, au développement des activités de maintenance et à une amorce de reprise dans le génie civil », souligne le groupe. A l’étranger, le chiffre d’affaires s’inscrit en progression de 5,3% à structure comparable à 1,7 md EUR avec une situation « contrastée selon les métiers et les zones géographiques ».

Le chiffre d’affaires semestriel de la division routes a reculé de 2,2% à structure réelle (+0,7% à structure comparable), à 2,32 mds EUR.
Le pôle énergies a vu son activité croître de 0,8% sur la même période, à structure réelle, mais se replier de 0,7% à structure comparable, à 1,49 md EUR.
L’activité du pôle concessions et services a progressé de 3,2% au premier semestre à structure réelle (+3,1% à structure constante) s’établissant à 909 millions EUR.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X