Industrie/Négoce

Hager mise sur la proximité

Afin d’aider professionnels et utilisateurs à mieux appréhender les évolutions des  installations électriques domotiques, intelligentes et communicantes, Hager développe un réseau régional de centres de compétences.

A l’heure où certaines entreprises s’orientent vers la centralisation, Hager fait le pari de la proximité en ouvrant en région des structures d’un genre nouveau, à la fois centres de formation et showrooms de produits et solutions. Ces centres de compétences sont ouverts autant aux installateurs et distributeurs qu’aux futurs clients utilisateurs, qui peuvent s’y réunir en présence d’équipes techniques de support technico-commercial, autour de formations, démonstrations de pilotage d’installations, chiffrage et suivi de projets, etc.

Après l’ouverture en 2012 des quatre premiers centres de compétences à Toulouse, Nice, Rennes et Bordeaux, un cinquième centre vient d’être inauguré mi-février 2013 à Lyon Saint-Priest. Deux autres, à Marseille et Nantes, devraient compléter le réseau au cours de l’année 2013. Peu à peu, ces structures pédagogiques devraient remplacer les centres de formation classiques de la marque, moins appropriés à l’évolution technologique rapide du secteur.

 

Un accompagnement nécessaire vers le bâtiment intelligent


Cette évolution devrait s’accélérer par l’entrée en vigueur de la RT 2012, dont les trois exigences de résultats que sont le besoin bioclimatique (Bbiomax), la consommation maximale (Cmax) et le confort d’été doivent être pris en compte par l’électricien à plusieurs niveaux : gestion de l’éclairage (détecteurs), du chauffage et de l’eau chaude sanitaire (pilotage), comptage et visualisation (compteurs de consommation), confort d’été (pilotage de volets), production d’électricité…

Pour Sophie Breton, directrice générale de Hager France, « les opportunités en 2013 sont principalement liées à ces exigences de RT2012, à l’essor des véhicules électriques et au développement des bâtiments intelligents. » Le « smartbuiding » est en effet perçu comme un réel potentiel de croissance pour Hager, qui a déjà réalisé en 2012 l’installation électrique du premier bâtiment intelligent français, à Aubervilliers.

Et si les électriciens intégrateurs maîtrisent déjà les solutions dédiées à la maison individuelle, ce n’est pas encore le cas pour les technologies déployées à l’échelle d’un bâtiment, voire au-delà. Face à ces mutations,  les professionnels pourront alors avoir recours à l’accompagnement de proximité délivré dans les centres de compétences Hager.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X