Chantiers

GTS sécurise l’autoroute A8 contre les chutes de pierres

Mots clés : Géotechnique - Produits et matériaux - Réseau routier

La filiale du groupe NGE, spécialisée dans les travaux géotechniques et de sécurisation, a mis en place 31 modules de 11,5 mètres linéaires chacun, de son nouvel écran pare-pierres « Elite 5 000 kJ » pour sécuriser une bretelle de l’autoroute A8.

Quelques mois après avoir annoncé le succès du test « grandeur nature » de son nouvel écran pare-pierres Elite, l’entreprise GTS a annoncé la récente mise en œuvre de son nouveau produit sur le réseau autoroutier d’Escota, dans le sud-est de la France. Sous la maîtrise d’ouvrage de la mairie de Châteauneuf-Le Rouge (Bouches-du-Rhône) et sous la maîtrise d’ouvrage déléguée du concessionnaire autoroutier, la filiale provençale du spécialiste des travaux géotechniques et de sécurisation du groupe NGE a installé 31 modules, de 11,5 mètres linéaires chacun, afin de protéger l’une des bretelles de l’autoroute A8. L’intervention, dont la maîtrise d’œuvre a été assurée par la société IMSRN, a duré entre novembre 2015 et février dernier.

Offrant, selon GTS, des capacités résiduelles après impact « supérieures aux solutions existantes », le nouvel écran pare-pierres « Elite 5 000 kJ » résiste à des impacts de haute énergie. « Autrement dit, il est capable de stopper la chute d’un bloc de 10 tonnes lancé à plus de 115 km/h, sans dégradation excessive et avec une hauteur après impact la plus haute du monde », indique la filiale de NGE. Testé, à la fin de l’année dernière, en conditions réelles à la station d’essais de Montagnole (Savoie), sous le contrôle de l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar), l’écran « Elite 5 000 kJ » a obtenu le marquage CE et se classe dans la catégorie A (la hauteur résiduelle de l’écran, après impact, est supérieure ou égale à 50 % de la hauteur nominale). Des marques de qualité nécessaires à GTS qui souhaite pénétrer de nouveaux marchés à l’international.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X