Entreprises de BTP

GTS se renforce dans la géotechnique avec la reprise du groupe Heaven Climber

Mots clés : Géotechnique

Filiale du groupe NGE, GTS vise les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires avec un effectif de 550 personnes dans les travaux géotechniques et de sécurisation.

L’entreprise GTS, spécialisée dans les travaux géotechniques et de sécurisation, a été choisie par le tribunal de commerce de Nice pour la reprise de la majeure partie des activités de Heaven Climber, elle-même spécialisée dans les travaux d’accès difficiles, les fondations spéciales, les travaux de soutènement et de consolidation ; un groupe créé à Nice dans les années 90 par Jean-Marc Delrieux.

Cette reprise va permettre de préserver 153 emplois sur les 200 environ que compte Heaven Climber, en proie à d’importantes difficultés ces dernières années et placé en redressement judiciaire en 2011. Dans sa décision, le tribunal de commerce a également autorisé la reprise de HC Systec (une des sociétés de Heaven Climber) par la société TAS. 

« Par rapport à des offres de reprise très parcellaires, nous avons privilégié le projet d’entreprise et la sauvegarde d’une majorité des emplois et des compétences », confirme Christian Altazin, directeur général de GTS. Cette reprise qui concerne les actifs du groupe et non les structures juridiques (Heaven Climber en comptait jusqu’à 26) représente environ un tiers des affaires en cours et du carnet de commandes de Heaven Climber ainsi que du stock et du matériel.

 

Complémentarité

 

Et surtout elle repose sur une complémentarité assez étroite dans les implantations et les métiers des deux groupes. Déjà présent sur tout le territoire avec ses antennes et ses filiales (SFI, Sotrac, Sud Fondations, ROCS à La Réunion), GTS, basé en Rhône-Alpes, fait tomber dans son escarcelle les implantations de Heaven Climber à Toulouse, Tarbes, Poitiers, Nord de Paris, PACA et région niçoise, le berceau de la société et La Réunion où les structures vont être fusionnées. Par cette opération, GTS intègre également la maîtrise de techniques sur lesquelles elle était peu présente comme les pieux à tarière creuse ou le Jet Grouting.

Enfin, GTS va se renforcer, entre autre, dans le domaine de l’eau et de l’énergie.

« Au total, avec Heaven Climber, GTS va représenter un effectif de 550 personnes pour un chiffre d’affaires prévisionnel 2013 de plus de 100 millions d’euros, ce qui va nous place parmi les leaders dans la géotechnique en France » poursuit Christian Altazin. Un développement qui conforte la stratégie de NGE consistant, dans les travaux publics, à se doter de pôle d’activités forts, à l’image du rapprochement en 2011 avec TSO, spécialiste des travaux ferroviaires.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X