Industrie/Négoce

GS1 France, futur concurrent de Fab-Dis et d’Edoni ?

Mots clés : Distribution - Normalisation - Marquage CE

L’organisme de normalisation qui gère le code à barre a expérimenté un standard d’échanges de données entre fabricants et distributeurs en Belgique sur le secteur du bricolage et du négoce. Et elle désire l’implanter en France.

Alors que Fab-Dis se pose en référence pour les métiers de l’appro bâtiment et qu’Edoni entre en phase de développement, GS1 France, organisme de normalisation qui gère le code GS1 GTIN (ou EAN), a présenté le 10 octobre 2017 un nouveau standard d’échanges de données entre fabricants et distributeur pour la filière bâtiment et bricolage : la fiche-produit GS1.

Elle inclut les data pour la gestion des approvisionnements : Getin, nom fonctionnel, nom de marque… soit 19 attributs obligatoires, 9 données sectorielles, plus une vingtaines de élements produits spécifiques. Ainsi que les données pour le consommateur (B2C) telles que les argumentaires marketing, les mentions réglementaires obligatoires et les visuels produits que ce soit dans le cadre de la vente physique ou de la vente à distance (drive et livraison à domicile). A noter qu’elle est accessible via le réseau mondial d’échanges de fiches-produits GDSN (Global data Synchronisation Network).

Testé depuis un an en Belgique auprès de 14 distributeurs (dont Aveve Retail, Brico (Maxeda), Calodar, Gamma Belgique, Horta, Hubo Belgique, Makro Belgium, Meno-Group, Tom & Co, Calodar…) et de 170 fournisseurs, GS1 France projette de le déployer en France. Aihedan Dilimulati, chargée du déploiement des standards internationaux de GS1, répond à Négoce.

 

Quels sont les avantages de votre modèle par rapport à Fab-Dis (qui regroupe aujourd’hui 500 acteurs issus de 15 métiers de la filière bâtiment et en contact étroit avec plusieurs fédérations professionnelles dont la FNAS (sanitaire-chauffage), la FND (décoration), la FFQ (quincaillerie) et la FNBM (matériaux de construction).

GS1 France est présent depuis 20 ans dans le secteur du négoce (2500 adhérents). Les acteurs sont d’une part déjà familiers avec les standards GS1 (les clés d’identification : GTIN, GLN ; les messages EDI : commande, avis d’expédition, facture…). Ensuite parce que les standards GS1 sont pérennes dans le temps (typiquement l’exemple du fonctionnement du réseau GDSN qui permet d’échanger/modifier les fiches produits en temps réel) et avec des données beaucoup plus riches (B2B, B2C).

 

Avez-vous des contacts avec Fab-Dis, un modèle d’échanges de données entre fabricants et distributeurs  ?

Nous sommes actuellement en discussion, afin de pouvoir étudier le taux de rapprochement entre les données Fab.Dis et le standard GS1 de la fiche produit.

 

Avez-vous des contacts avec Edoni, autre standard pour les métiers de la quincaillerie, la fourniture industrielle et les matériaux ?

Nous avions travaillé avec Edoni il y a quelque temps, Edoni intègre les standards GS1 dans leur panel de solutions.

 

 

 

 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X