Bâtiment

Green Building and City Solutions Awards 2016 : 7 lauréats français en route pour la COP22

Mots clés : Réseau routier

Le 26 septembre ont été dévoilés les lauréats français des Green Building & City Solutions Awards 2016. Ils accèdent désormais à la finale internationale du concours. Les grands vainqueurs seront récompensés à la COP22 de Marrakech, le 14 novembre prochain

 

Lauréat « Energie & Climats Tempérés » : ZAC Briand Pelloutier Choisy-le-Roi

L’opération de 66 logements en accession sociale et commerces, répartis en deux immeubles de six étages se caractérise par sa façade légère revêtue de bois posé à claire voie.

Mise au point par l’agence d’architecture Philippon – Kalt, cette façade qualifie le projet : elle enveloppe chacun des deux bâtiments, en suit les plis et développés, devient persienne coulissante devant les fenêtres et s’interrompt partiellement à l’endroit des terrasses.
Légère et fine – 30 cm d’épaisseur – elle associe des composants industriels : plateaux de bardage et précadres en acier à une vêture bois.
La conception bioclimatique du bâtiment : compacité, façade manteau thermiquement très performante, bonne solarisation a permis d’aller au-delà des exigences du label Effinergie +, avec un gain de 45% sur le Bbio Max.

 

Lauréat « Energie & Climats Chauds » : Siège du Parc National de la Guadeloupe Basse Terre

Ce bâtiment de référence en Guadeloupe est emblématique d’une recherche du confort et de minimisation des impacts environnementaux à moindre coût global. Il a été conçu dans une démarche de Qualité Environnementale du Bâtiment (QEB) en milieu tropical, qui s’appuie fortement sur une conception bioclimatique du projet architectural.

En exploitant les ressources naturelles du site (climat,topographie) et respectant scrupuleusement son environnement naturel (arbres remarquables préexistants, minimisation des déblais-remblais, inscription paysagère, orientation optimisée…) au service d’un fonctionnement en mode bioclimatique (c’est à dire sans recours à la climatisation), le bâtiment est aujourd’hui reconnu comme une référence en matière de QEB, dans le contexte tropical.

 

Lauréat « Bas Carbone » : Bâtiment Max Weber (université Paris-ouest Nanterre)

Une structure 100% bois y compris cages d’ascenseurs et d’escaliers- des plafonds de bureaux en bois massif, sans faux plafonds- un bâtiment de type passif équipé d’un dispositif de ventilation naturelle assistée- un bâtiment non climatisé- un bâtiment modulaire, flexible et évolutif​- lumière naturelle dans l’ensemble des circulations : couloirs, cages d’escaliers… Le choix du bois répond à des considérations écologiques. Le bois est en effet un matériau biosourcé, renouvelable, recyclable, qui absorbe du carbone au cours de sa vie et le stocke dans la construction.

 

Lauréat « Bâtiment intelligent » : Agua (Toulouse)

 Agua, immeuble communicant 3.0, représente une nouvelle génération de bâtiment à vivre. Un seul objectif : assurer un bien-être optimal à tous les usagers du bâtiment.

Confort et performance énergétique sont assurés par des équipements dernière génération, pilotés et monitorés par le logiciel Gapéo® qui intègre un module d’intelligence artificielle. La production d’énergies renouvelables est réalisée grâce à une centrale photovoltaïque et à la géothermie.
Agua s’intègre dans un smartgrid et partage son surplus d’énergie photovoltaïque avec les bâtiments voisins.
1er bâtiment tertiaire labellisé Bepos-Effinergie® de Midi-Pyrénées / Certification HQE Excellent.
Conçu et exploité avec la maquette numérique 3D FullBIM.
Le bâtiment porte le nom de l’œuvre qu’il abrite dans son hall. Réalisée par l’artiste du béton Milène Guermont, Agua est une œuvre en Béton Polysensoriel qui réagit au champ magnétique des personnes qui la touchent et émet en fonction un son d’eau : pluie, cascade, clapotis, vague, bulle, ruissellement…

En savoir plus

 

Lauréat « Grand Prix Construction Durable » : Lycée Public des Mauges Beaupréau

Ce lycée est le premier établissement scolaire à être construit sous la RT 2012 en visant un niveau de performance BEPOS. Il intègre un puits canadien, le plus grand de France avec plus de 30 000 m3/h.

Les besoins bioclimatiques sont extrêmement bas sur cette opération avec des qualités de vitrage, des résistances thermiques de paroi très performantes, les résistances atteignent des valeurs de l’ordre de 8 m²K/W. Concernant les choix architecturaux, le lycée se décompose en deux parties séparées par un atrium et ventilé naturellement par un puits canadien.

En savoir plus

 

Lauréat « Grand Prix Rénovation Durable » : Tour Supermontparnasse (Paris)

Il s’agit de la rénovation thermique d’un immeuble de grande hauteur, construit dans les années 60. Cette rénovation de part les performances obtenues, la technicité et le contexte (copropriété de 270 logements en milieu occupé) est citée en exemple par la ville de Paris et l’APC.
Architecture PELEGRIN a saisi la maquette numérique de l’existant puis l’a enrichi tout au long du projet avec les solutions techniques décidées entre équipe de maîtres d’œuvre et la maîtrise d’ouvrage.
Le BIM a été un outil de communication et d’aide à la décision en direction des 270 copropriétaires. Il a permis des « décisions rapides » alors que le temps d’une copropriété est horriblement long et la multiplicité des statuts (propriétaires occupants ou bailleurs)(retraités, primo-accédants etc.) ne facilite pas les choses. Lors des présentations en AG chaque occupant pouvait appréhender le projet globalement et visualiser les conséquences dans son propre appartement. Sans cet outil, la décision de voter les travaux aurait demandé une ou plusieurs années supplémentaires. Toute l’équipe de conception (architectes, thermicien, BET etc.) a utilisé la même maquette numérique. Pour les entreprises, le BIM a permis de faciliter le chantier en site occupé : Repérage des fenêtres (tels choix, tels coloris, tels ouvrants) mais aussi coordonnées de l’occupant pour faciliter les interventions et assurer un chantier avec le moins de nuisances possible.

En savoir plus

 

Coup de Coeur des Internautes : Maison Europassive 2 Ho (Hochfelden)

La maison Europassive® 2 Ho résulte d’une conception bioclimatique intégrant les contraintes d’une parcelle et d’un règlement de nouveau lotissement. Le concept général était de donner une unité d’ensemble à deux entités structurelles différentes : Le volume chauffé et le volume non chauffé. Techniquement l’enveloppe structurelle pour le volume passif est continue (y compris la dalle) pour éviter tout pont thermique. Elle est posée sur des longrines en béton. L’isolation est constituée de ouate de cellulose insufflée et de panneaux de fibres de bois.  Au final, ses performances sont exceptionnelles : un besoin de chauffage de 8 kWh/m2.an et une consommation d’énergie primaire totale de 92kWh/m2.an.

En savoir plus

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X