Paysage

Grands arbres made in France : Guillot Bourne redémarre

Mots clés : Centre commercial - Défaillance d'entreprise - Enfance et famille - Établissements pénitentiaires et judiciaires - Magasin

Pierre de Prémare sauve la pépinière Guillot-Bourne, rare référence française sur le marché des grands arbres : le tribunal de commerce de Vienne (Isère) a avalisé le 1er août son projet de reprise avec la totalité des 16 salariés du site de Jarcieu – soit 10 de moins que dans ses années fastes. L’entreprise familiale née en 1871 a connu les affres d’un plan de sauvegarde à l’automne 2014, suivi cette année d’un redressement judiciaire.

Repreneur de Guillot-Bourne, Pierre de Prémare est entré dans la filière végétale voici cinq ans par le rachat de la pépinière du domaine de Chapelan, au sud de Lyon. Outre cette entreprise présente sur le marché des jardineries, il dirige la pépinière de fruitiers Jardi-Plantes, implantée dans la Drôme et également tournée vers la grande distribution

Malgré des cibles et spécialités distinctes, les trois entités qui totalisent 6,7 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 2 pour Guillot-Bourne, devraient dégager des synergies, au-delà de l’administration et de la comptabilité : « Les conteneurs de prestige ou les arbustes de Guillot-Bourne peuvent trouver leur place dans la distribution des jardins », estime Pierre de Prémare.

 

Ambition internationale

 

Après une formation d’agronome, sa première vie professionnelle, dans le monde du granulat, l’a habitué à l’exploitation des ressources du sol et de la nature. « J’ai toujours eu un pied dehors », précise le  patron de Guillot-Bourne. Sa nouvelle bannière lui ouvre des perspectives internationales qu’il espère développer au sein d’un groupement d’exportateurs rhônalpins de la filière végétale. L’hypercentre de Genève et le palais des congrès d’Ashgabat (Turkmenistan) font déjà partie de ses chantiers en cours, à côté de la restructuration du parc Gerland à Lyon ou de l’aménagement de la place Carnot au Puy-en-Velay.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X