Transport et infrastructures

Grand Paris Express : la facture s’alourdit, va-t-elle exploser ?

Mots clés : Politique des transports - Transport collectif urbain

Alors que les premiers chantiers du métro du Grand Paris vont s’ouvrir, la lettre spécialisée Mobilettre assure que le budget du GPE dérape passant de 22 mds € initialement à 35 Mds €.

Faut-il s’inquiéter pour le projet du Grand Paris Express ? Alors que la capitale a obtenu l’organisation des Jeux Olympiques pour lesquels le nouveau réseau de métro a été présenté comme indispensable et que les chantiers de la première ligne du nouveau réseau, la ligne 15 sud, démarrent, la lettre spécialisée Mobilettre a jeté un pavé dans la mare.

Un « dérapage des coûts », une « incertitude sur les délais et les conceptions », des « problèmes de gouvernance » et surtout ce chiffre : 35 mds €. Voilà ce qui aurait été mis sur la table le 2 août dernier au cours d’une réunion interministérielle, révèle la lettre spécialisée dans les transports.

Rappelant que l’estimation initiale de 2010 de 22 milliards d’euros avait déjà été réévaluée à 28,1 milliards d’euros, notre confrère Gilles Dansart pointe la responsabilité de la Société du Grand Paris, qui céderait à tous les desiderata des élus, permettrait l’accumulation de « petits dérapages » gonflant la note finale de 13 Mds €. Et ce alors que tous les travaux n’ont pas encore démarré…

« Alors que le président Macron a réclamé au début de l’été une pause sur les grands projets d’infrastructures. On renoncerait aux autoroutes, canaux et LGV en province, mais on laisserait la capitale déraper bien tranquillement? », interroge Gilles Dansart.

Si les sujets du Grand Paris Express et du Charles-de-Gaulle-Express ne sont pas au menu des « Assises de la mobilité » qui s’ouvrent le 19 septembre, le ministère des Transports n’a pas contredit les informations de Mobilettre. Quant à la Société du Grand Paris, contactée par LeMoniteur.fr, elle n’a pas souhaité réagir à cette information.

 

Valérie Pécresse veut « une feuille de route claire »

 

De son côté, la présidente du conseil régional d’Ile-de-France, Valérie Pécresse (LR), a réclamé une « feuille de route claire » sur le Grand Paris Expres. « Je tire le signal d’alarme depuis des mois sur les dépassements de budget », a-t-elle affirmé lors d’un point de presse en marge d’une opération de promotion du covoiturage. Le rôle de la Société du Grand Paris (SGP), chargée du chantier du Grand Paris Express, « est de tenir dans l’enveloppe qui lui a été allouée », a prévenu Valérie Pécresse.

A défaut, elle a souhaité que l’on puisse « auditer le budget de la SGP et nous dire clairement ce qu’on peut faire, ce qu’on ne peut pas faire ». « Je souhaite que les lignes soient sanctuarisées, je souhaite que toutes les lignes puissent se faire, mais ça supposera peut-être un phasage, des mesures correctrices, et sur les gares, je mets en garde sur les gestes architecturaux qui conduisent à déséquilibrer le coût », a-t-elle poursuivi. Mme Pécresse s’est aussi dite « très inquiète parce qu’il y a aussi 1,5 milliard d’interconnexion entre le réseau Grand Paris Express et les gares, notamment Saint-Denis, La Défense et Champigny, personne ne sait qui paiera ». « Faire un nouveau réseau qui ne se connectera pas à l’actuel, c’est quand même un tout petit peu ballot », a-t-elle ironisé. « Il faut vraiment que sur cette question du Grand Paris Express, on mette les choses au clair et que le gouvernement prenne des engagements fermes ».

 

Toutes les infos sur le Grand Paris Express dans notre dossier

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X