Immobilier

Gouvernance défaillante, irrégularités dans l’attribution de logements… Le rapport qui étrille l’OPH de Puteaux

Mots clés : Efficacité énergétique - Réglementation thermique et énergétique

Selon l’Ancols, « les défaillances dans la gouvernance » de l’office public de l’habitat de Puteaux (Hauts-de-Seine) rejaillissent en particulier sur la politique d’attribution, « à l’origine de nombreuses irrégularités et manquements graves ». La maire (LR) Joëlle Ceccaldi-Raynaud, présidente de l’office, estime pour sa part que « tous les indicateurs sont au vert » et dénonce un rapport « à charge ».

C’est un constat très sévère que dresse l’Ancols dans son rapport de contrôle de l’OPH de Puteaux (Hauts-de-Seine), finalisé en mars 2016 et publié le 11 juillet 2016 : récemment mis en cause pour l’attribution d’un logement au préfet Alain Gardère, l’office public de l’habitat, présidé par la maire (LR) Joëlle Ceccaldi-Raynaud, « cumule dysfonctionnements et irrégularités » assène l’agence nationale, au terme d’une enquête portant sur les exercices 2009 à 2013 et la gestion 2010 à 2014.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X